Alors que son album La science du coeur vient de décrocher son troisième numéro un des ventes au Canada, Pierre Lapointe patauge dans les profondeurs des charts belges et français. Injustice commerciale manifeste vu le magnétisme d'un dandy sentimental aux textes et musiques d'orfèvre. En particulier sur ce disque à coeur ouvert, où il est beaucoup question de rupture et de chagrins consommés, la langue réputée crue du Québécois trentenaire s'adoucissant dans cette lettre à l'amant perdu. Brouillards de sexe (Sais-tu vraiment qui tu es) ou constat d'une génération fissurée (Le retour d'un amour), l'écriture comme les arrangements - brillants - de Lapointe 2017 dominent sans peine l'actuelle chanson francophone internationale. Deux autres preuves : la façon d'évoquer Bowie disparu (Mon prince charmant) ou d'égrener, dans Alphabet, sa propre cosmogonie culturelle.

CD La science du coeur, par Pierre Lapointe, chez Sony Music. En concert le 11 avril prochain à La Madeleine, à Bruxelles. www.livenation.be