Le Vif Weekend no. 17 | 26 avril 2018

cover Le Vif Weekend

Lire Le Vif Weekend numérique

Vue web

Le sujet surgit de plus en plus régulièrement dans les débats de société et connaît une foule de développements très concrets, qu'il s'agisse de décisions politiques ou de son infusion dans tous les domaines du lifestyle, gastronomie, mode, voyage, beauté et même déco, jusqu'à devenir un argument marketing.

ÉDITO

LA SEMAINE DE WEEKEND

Ennuyeuse et terne, la nourriture végane ? Ce serait mal connaître le travail de Naturally Jo, un jeune Américain qui, à 16 ans à peine, est devenu une star d'Instagram grâce à ses créations ultracolorées.

LA SEMAINE DE WEEKEND

Etre végan, ça oblige à s'intéresser aux étiquettes des produits que l'on achète, à reconnaître les ingrédients d'origine animale mais aussi les chimiques un peu douteux.

LA SEMAINE DE WEEKEND

Passionnée de tissus depuis l'enfance, la créatrice se positionne dans une production de vêtements écosensibles, privilégiant les matières végétales et utilisant majoritairement du coton bio ou du cuir. Par la force des choses, sa collection tend vers le végan. Quant à son projet de récup', il vise désormais le zéro déchet.

PORTRAIT

Longtemps ostracisés par la société, les défenseurs de la cause animale à tout crin inspirent désormais. Au point que les carnivores achètent, eux aussi, des livres de cuisine 100 % légumes, mangent des steaks de soja et cherchent la mention " cruelty free " sur leurs cosmétiques. Après l'opposition frontale, place aux nuances et à la curiosité.

DÉCRYPTAGE

Le journaliste, essayiste et ancien chroniqueur de l'émission On n'est pas couché est aussi ardemment impliqué dans la cause végane. Pour lui, le refus de l'exploitation animale est la seule manière d'envisager, sous un angle nouveau, le vivre-ensemble. Entretien avec un militant qui divise et ne lâche jamais prise.

INTERVIEW

Appliquer les principes du véganisme à la déco n'est finalement que le prolongement logique d'une démarche holistique. Ce mode de vie ne s'arrête décidément plus à l'assiette.

DESIGN