9, rue Hovelacque, à Wazemmes. Tél. : + 33 3 20 31 92 50.
...

9, rue Hovelacque, à Wazemmes. Tél. : + 33 3 20 31 92 50. 18, rue Saint-Jacques. Tél. : + 33 3 20 78 03 02. 21, rue de la Clef. Tél. : + 33 3 20 06 90 36. 14, rue Lepelletier. Tél. : + 33 3 28 36 00 03. 25, boulevard Carnot. Tél. : + 33 3 20 51 99 52. 95, rue Esquermoise. Tél. : + 33 20 54 33 43. 98, rue Esquermoise. Tél. : + 33 3 20 06 94 60. Brunch, 17,90 euros. 10, rue Pont-Neuf. Tél. : + 33 3 28 36 91 33. Compter 21 euros pour un plat et un dessert. 4, place Philippe Lebon. Tél. : + 33 3 20 74 39 54. Formule à 24 euros. Logis de la Porte-de-Gand, rue de Gand. Tél. : + 33 03 20 06 74 74. Menu à partir de 17 euros. 10, rue Royale. Tél. : + 33 3 20 13 05 20. Plateaux découverte Mozaïque, 57 euros. 5, rue Saint-Joseph. Tél. : + 33 3 20 74 55 95. 8, place de Béthune. Tél. : + 33 3 20 30 07 44. 2, avenue du Peuple-Belge. Tél. : + 33 3 20 14 58 07. Chambre double à partir de 185 euros. 17, quai du Wault. Tél. : + 33 3 20 30 62 62. Comptez environ 100 euros pour une chambre standard. 110, avenue de la République. Tél. : + 33 3 20 14 81 81. Chambre double à partir de 320 euros. 335, boulevard de Leeds. Tél. : + 33 3 20 42 46 46. Chambre à partir de 190 euros. 224, rue de Paris. Tél. : + 33 3 20 85 30 30. Internet : www.hotelhermitagegantois.com Chambre à partir de 110 euros. 29, rue Bonte-Pollet. Tél. : + 33 3 20 93 60 42. Internet : www.lamaisoncarree.fr 70, rue des Sarrazins. Tél. : + 33 3 20 31 47 80. 14, place Faidherbe, à 59100 Roubaix. Tél. : + 33 3 28 33 57 57. Internet : www.laconditionpublique.com 1, allée du Musée, à 59650 Villeneuve-d'Ascq. Tél. : +33 3 20 19 68 68. Ouvert tous les jours (sauf le mardi), de 10 à 18 heures. Nocturne le jeudi. Place de la République. Tél. : + 33 3 20 06 78 00. Ouvert tous les jours, sauf le lundi matin et le mardi, de 10 à 18 heures. 23, rue de l'Espérance, à Roubaix. Tél. : + 33 3 20 69 23 60. Ouvert du mardi au dimanche, de 11 à 18 heures. Nocturne le vendredi jusqu'à 20 heures. A lire. En train : Lille possède deux gares, Lille-Flandres et Lille-Europe la reliant à Bruxelles par Thalys. SNCB, tél. : 02 528 28 28. Internet : www.b-rail.be Boutique SNCF, 255, Galerie Porte Louise, à 1000 Bruxelles. E-mail : info@sncfboutique.be Intérieur Thierry Laigle aime les belles choses. Celles épurées des designers d'aujourd'hui. Dans son Intérieur, ancien entrepôt relooké en loft, il expose et vend les £uvres des frères Bouroullec, de Jasper Morrison ou encore de Marc Newson. Loft Pour un total look design, c'est ici que ça se passe ! Kartell, Molteni, Flos, Boffi, etc. Le design contemporain prend ses aises dans plus de 400 m2 gris et rouge. Lollipop Chaises bulles, téléphones orange et cartes postales " Playboy ", Fred et Alexandra sont fans de pop. Ils croulaient sous leur collection perso, d'où l'ouverture en juillet de Lollipop, qui mêle chine, rééditions et dépôt-vente. Série noire. Le cadre de cette boutique mérite à lui seul le détour ! Tout en longueur, elle marie poutres rouges et mezzanine sur fond blanc. Côté fringues, les aficionados de belles marques retrouveront Paul Smith, Chloé ou encore DSquared2. Pour hommes et femmes .Vertige. La variété des vêtements présentés tout comme leur originalité vous donnera le vertige. Son petit plus ? Les accessoires. Des ceintures scratch, les broches de Caro et Lili, deux créatrices lilloises ou les jolis tops vaporeux de Laure N'Folk, une autre petite graine locale, pour un look hippy-sexy. Rouve-émotions. Au c£ur de la rue du design, Rouve braque les projecteurs côté luminaires. Flos, Artemide, Fontana, Arte, ils sont tous là. Ingo Maurer en tête avec ses suspensions poétiques en papier et métal. Factory Design Shop. A la recherche d'un accessoire rigolo mais design ? C'est ici que vous trouverez votre bonheur. Cette boutique porte un grand soin à sa sélection d'objets parmi lesquels vous retrouverez les vases des Tsé-Tsé ou le tabouret " Bubu " de Starck. Le Diable des Plaisirs. Loin de vous faire vivre un enfer, ce restaurant-là vous accueillera dans un univers pétillant et créatif. Celui de Lila et Mario, deux jeunes gens pleins d'esprit passés aux commandes il y a tout juste deux ans. La Terrasse des Remparts. Déco résolument moderne pour ce restaurant situé dans la Porte-de-Gand, un bâtiment édifié en 1620. Banquettes et sièges violets, grands verres à pied, parquet et belle vue sur un jardin. Une carte pour tous les goûts mais privilégiant quelques plats du pays. Royale Avenue. Lumières tamisées, sièges capitonnés de velours... Idéal pour un dîner en amoureux. Une carte raffinée mélange toutes les saveurs du monde. Coup de c£ur : Au Bout des Doigts. Ancienne scierie devenue magasin de pianos, voilà qu'aujourd'hui ce vaste espace accueille un restaurant de tapas vraiment sympa. Mais, attention, tapas améliorées avec viande, poissons, légumes, fromages et desserts. La Baignoire. C'est grand, plutôt jeune et parfait pour une before ! Kfémixt. Déco très design pour ce bar fashion situé à deux pas du centre-ville. Certes, l'avenue du Peuple-Belge n'est pas franchement la plus animée de Lille mais n'empêche : sur deux niveaux et trois tendances, l'ambiance lounge est très cool. Hôtel Alliance****. Reconverti en hôtel, cet ancien couvent des Frères minimes n'a rien perdu de son cachet. Classé monument historique, ce bâtiment a su garder son architecture flamande du xviie siècle en briques rouges. Hôtel Art Déco Romarin***. Un peu excentré, cet hôtel a tout misé sur les Arts déco. Verrière, lustres... Le style est là, dans le bar Les Colonnes et à la réception. Les 56 chambres, elles, le rappellent par petites touches, privilégiant avant tout le confort. Crowne Plaza****. A deux pas de la gare Lille-Europe, cet hôtel affiche un look très actuel. A l'extérieur, avec une façade recouverte de cuivre que vient illuminer le soleil couchant.A l'intérieur, grâce à une décoration moderne où priment les teintes beiges, le bois blond et la lumière. L'Hermitage gantois. A l'extérieur, une admirable façade gothique flamande, un toit d'ardoises, des murs de briques rouges. A l'intérieur, piliers en acier, hautes baies vitrées, canapés italiens et luminaires higt-tech. Le choc des contrastes, la rencontre entre deux cultures, de deux histoires. Coup de c£ur :La Maison carrée. Une maison de rêve... Lorsque René et Hassina ont découvert cet hôtel particulier des années 1920, ce fut le coup de foudre immédiat. Pendant deux ans, ils se sont lancés dans des travaux, réaménageant l'espace, restructurant le jardin, construisant une piscine et une terrasse en ipé. Au total, deux chambres et trois suites accueillent depuis juin 2003 les hôtes épris de calme, de beauté et de naturel. On se sent bien ici. Maison Folie de Wazemmes. Habillée d'une robe métallique et scintillante par l'architecte néerlandais Lars Spuybroek, et le Lillois François Andrieux, cette ancienne filature de briques rouges construite au xixe siècle s'organise autour de deux bâtiments séparés par une rue intérieure. Ses 5 500 m2 se divisent en salles d'expositions, résidences d'artistes, salle de concert, studios d'enregistrement et un " espace de convivialité ", l'Auberge, où se déroulent, entre autres, des ateliers culinaires ouverts à tous. Maison Folie de Roubaix la condition publique. " La Manufacture culturelle " réhabilitée par Patrick Bouchain est une ancienne halle de stockage et de conditionnement de ballots de laine et de soie venus du monde entier. Les ex-laboratoires accueillent une pépinière d'entreprise, mais aussi une salle de concert toute neuve et un gigantesque espace d'expo modulable qui débouchent sur une rue intérieure. Le tout coiffé d'une verrières à structures métallique xixe. L'Alimentation, repère branché du quartier, propose un menu unique chaque jour de la semaine façon cantine, concocté par des cuisiniers en résidences. Très hype ! Musée d'Art moderne. Ouvert en 1983 à Villeneuve-d'Ascq, bâti par Roland Simounet (qui a réhabilité l'Hôtel Salé pour en faire le musée Picasso à Paris en 1985), le MAM est un trésor pour les amateurs d'art moderne. Il réunit des £uvres majeures issues des différents courants artistiques du début du xxe siècle (Braque, Picasso, Laurens pour le cubisme, Derain, Kees Van Dongen pour le fauvisme mais aussi Masson et Miró pour le surréalisme). Palais des Beaux-Arts. C'est le deuxième musée de France après le Louvre ! Ce bâtiment du xixe siècle repensé en 1997 offre aujourd'hui une superficie de 2 200 m2 où sont exposées de prestigieuses collections de peinture européenne où l'on déniche la " Descente de Croix " de Rubens, l' " Après-midi à Ornans " de Courbet, " Les Jeunes et les Vieilles " de Goya et de sublimes sculptures de Rodin, Carpeaux, Claudel... Musée d'Art et d'Industrie de Roubaix. Plus connu sous le nom de La Piscine. Et pour cause. Ce musée a pris place dans une ancienne piscine Art déco des années 1930, elle-même bâtie sur le modèle d'une abbaye cistercienne. Chef d'orchestre de cette réhabilitation ? Jean-Paul Philippon, fort de son expérience dans le réaménagement de la gare d'Orsay. Un cadre unique dans lequel sont exposés, aux côtés de la " Petite Châtelaine " de Camille Claudel ou de l'" Ours " de Pompon, des collections d'art appliqué ainsi qu'un ensemble de peintures des xixe et xxe siècles. " Guides Bleus Nord-Pas-de-Calais ", Hachette éditions ; " Un Grand Week-end à Lille ", Hachette Editions. nReportage : Sixtine Dubly/