Plutôt qu'un pizzaiolo, une pizzaiola. Ce n'est pas tous les jours et ça ravit - même s'il n'est pas question de juger une préparation à l'aune du genre ou de l'âge. La madone en question se déniche derrière un sublime four en cuivre posé dans l'antre de feu le caviste Tonton Marcel. Après plusieurs mois de fermeture, Marcel est donc devenu Marcella. Assez brute et ponctuée de colonnes en béton, la salle agence mobilier en bois ainsi que banquettes en cuir, plafond noir texturé, luminaires en osier et joli pan de mur carrelé de vert. Et la cuisine ? Elle déroule d'impressionnantes pizzas, proposées selon le goût napolitain - une pâte résistante sur les bords et molle en son centre. Ne pas passer à côté de la Bottarga (17,50 euros), une composition redoutable qui panache tomates jaunes de variété Giallo, stracciatella crémeuse et, bien sûr, bottarga (des oeufs de poisson séchés) conférant un goût iodé à l'ensemble. Sans oublier une touche inédite, porteuse de fraîcheur, que l'on doit à des zestes de citron vert. A cela, il faut ajouter une carte de vins nature italiens à l'étendue inédite dans la capitale. L'honnêteté recommande de terminer par un avertissement : Marcella cartonne. Mieux vaut l'éviter si on est à la recherche d'un face-à-face feutré.

Marcella, 106, rue du Bailli, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 751 44 49.

www.fauvette-restaurant.be