N'y a-t-il vraiment que Kate Moss qui soit éternelle, comme l'assurait Stromae? Force est de constater que plus de trente ans après avoir été repérée à JFK alors qu'elle rentrait de vacances en famille, la top britannique ne fait pas mine de vouloir poser ses valises et se reposer. Toujours plébisc...

N'y a-t-il vraiment que Kate Moss qui soit éternelle, comme l'assurait Stromae? Force est de constater que plus de trente ans après avoir été repérée à JFK alors qu'elle rentrait de vacances en famille, la top britannique ne fait pas mine de vouloir poser ses valises et se reposer. Toujours plébiscitée par les créateurs de mode, Fendi l'ayant notamment fait défiler aux côtés de sa fille lors de la dernière Fashion Week de Paris, la Brindille, comme on la surnomme, a toutefois élargi son univers à d'autres projets professionnels ces dernières années.Le management de mannequins, d'abord, avec son agence éponyme. Mais aussi la décoration d'intérieur, un univers auquel elle s'est d'abord essayée par le biais d'une collaboration culte avec le fabriquant de papiers peints De Gournay, pour lequel elle a imaginé un motif d'anémones peintes à la main qui décore aujourd'hui sa salle de bains. Plus récemment, elle a signé pour l'agence The Lakes by Yoo la décoration d'une impressionnante grange réaménagée à grand renfort de bois de chêne et de pierre des Cotswolds, la modernité de l'extérieur ayant inspiré à la top un intérieur oscillant entre romantisme et épure, avec juste ce qu'il faut de rococo pour coolifier le tout. Située en bordure de lac et pourvue d'une piscine extérieure, le tout à 90 minutes de Londres seulement, la demeure, qui loge jusqu'à 10 personnes, se loue 3 500 euros le week-end ou pourrait être vôtre... moyennant 4 583 000 euros tout de même.