Depuis quelques jours, vous broyez du noir. Vous êtes fatigué(e), anxieux/se, faible, vous n'avez envie de voir personne et vous subissez des fringales irrépressibles ? Nul besoin de biffer les mentions inutiles, vous manifestez les symptômes d'une dépression saisonnière. Une forme répétitive de la déprime, qui peut être plus ou moins marquée et réapparaît toujours à l'automne ou au début de l'hiver. Avant de disparaître au printemps, aussi soudainement qu'elle était venue. " Le caractère récurrent est une indication, souligne le psychothérapeute Dimitri Haikin (www.psy.be). Il faut que cela se produise au moins deux années consécutives pour qu'on puisse poser un véritable diagnostic. " Jérôme Vermeulen, psychologue clinicien et fondateur du site www.lepsychologue.be, précise : " Elle se manifeste dès octobre et touche 5 à 10 % (NDLR : et même 15 %, selon Dimitri Haikin) des gens sous nos latitudes. Mais en réalité, la grisaille suscite un certain niveau de morosité et de ralentissement chez la plupart d'entre nous. "
...