En décembre 2018, Prada place dans les vitrines de sa boutique de SoHo une petite figurine accusée d'emprunter les codes du blackface. Rapidement, le groupe italien retire les pi...

En décembre 2018, Prada place dans les vitrines de sa boutique de SoHo une petite figurine accusée d'emprunter les codes du blackface. Rapidement, le groupe italien retire les pièces incriminées de la vente, se confond en excuses et forme, en son sein, un conseil consultatif sur la diversité et l'inclusion. Néanmoins, l'incident attire l'attention de la Commission des Droits de l'Homme de la ville de New York, qui exige que la marque fournisse une formation de sensibilisation à l'égalité raciale à ses employés de la Grande Pomme, mais également à ceux de Milan, ce qui inclut la directrice artistique, Miuccia Prada herself. La Commission est également en discussion avec Gucci - qui a présenté, l'année passée, un pull ressemblant lui aussi à un blackface - et Dior, dont la campagne pour le parfum Sauvage a été vivement critiquée pour sa représentation des stéréotypes amérindiens.