"Trop de cadeaux, pas assez de couleurs. " La styliste espagnole Agatha Ruiz de la Prada trouve que, bien trop souvent, la fête de Noël est compassée, figée dans la tradition. Avec elle, place à la joie, la spontanéité, la convivialité... la créativité ! Dans son vaste appartement de Madrid, elle a imaginé un Noël en harmonie avec son décor quotidien... un festival de couleurs éclatantes, un feu d'artifice d'idées, une explosion de provocation " chic et choc " (le titre d'une de ses récentes collections), une accumulation de formes joyeuses, naïves, toujours drôles, qui s'efforcent de retrouver la fraîcheur enfantine. Ici, chaque...

"Trop de cadeaux, pas assez de couleurs. " La styliste espagnole Agatha Ruiz de la Prada trouve que, bien trop souvent, la fête de Noël est compassée, figée dans la tradition. Avec elle, place à la joie, la spontanéité, la convivialité... la créativité ! Dans son vaste appartement de Madrid, elle a imaginé un Noël en harmonie avec son décor quotidien... un festival de couleurs éclatantes, un feu d'artifice d'idées, une explosion de provocation " chic et choc " (le titre d'une de ses récentes collections), une accumulation de formes joyeuses, naïves, toujours drôles, qui s'efforcent de retrouver la fraîcheur enfantine. Ici, chaque jour est une fête. Icône de la movida espagnole, au début des années 1980, Agatha Ruiz de la Prada affiche sans complexe son goût de l'extravagance. Ses couleurs vives et ses motifs irrésistibles - des lunes, des étoiles, des soleils ou des c£urs - ont fait le tour de la planète fashion. Elle dessine des vêtements, mais aussi les accessoires les plus divers, des meubles et une foule d'objets pour la maison. Pourquoi donc, quand on passe son existence à embellir le quotidien faudrait-il, pour Noël, se limiter à un décor pompeux ? Agatha aime s'amuser. Elle adore tout ce qui rompt les habitudes, ce qui évite la monotonie. Cette année, c'est à un Noël pop qu'elle nous convie. Le sapin ? Doux, drôle et multicolore. Fait de tissus, de coussins et de mousse, l'arbre d'Agatha trône, avec beaucoup d'humour, dans le salon. Le modèle n'est pas breveté et libre à chacun de tenter d'égaler le talent de la maîtresse de maison. La crèche ? Pourquoi s'en tenir aux figurines, de terre cuite ou de bois sculpté ? Pourquoi ne pas s'accorder aux tendances les plus gaies de son temps ? Agatha a généreusement confectionné une sarabande - comme une vraie collection de couture... - de personnages colorés, aux formes tendres. Les animaux de la crèche, les rois mages et les santons, rassemblés autour de la grotte merveilleuse, sont, dans leurs habits acidulés, de superbes joujoux pour petits et grands. La table ? C'est sous un ciel d'étoiles rouges, en Plexiglas, qu'elle sera dressée. Elle réunira la famille et les amis - la famille du c£ur, explique Agatha. La créatrice utilisera ses verres, ses couverts, sa vaisselle... et tous les ressorts de son imagination pour que la fête ne soit ni solennelle ni ennuyeuse. Sa vie, chaque jour de l'année, à Madrid, Paris ou Majorque, ne l'est pas : pourquoi le 25 décembre devrait-il l'être ? Quant aux volumineux paquets qui, au pied de la cheminée, constitueront une part importante du décor, ils ne seront que... des emballages factices : Agatha estime, en effet, que notre époque se laisse trop gagner par la quantité et oublie la qualité. " Trop de cadeaux tue les cadeaux. " Emballées dans des papiers rutilants et arborant de splendides rubans, les énormes boîtes seront... vides. Mais, pour chacun de ses invités, Agatha aura une attention personnelle recelant davantage de sens et de valeur. Et a tous, elle offre une fabuleuse, réjouissante, originale et très pop fête de Noël. N'est-ce pas, déjà, pour l'année qui va commencer, un merveilleux et inoubliable présent ? Reportage : Luxproductions. com