Pour Noël, Nicolas Degennes s'est inspiré des jolies boules rouges du sapin pour créer un boîtier au décor résolument festif. A l'intérieur, une nouvelle harmonie de la poudre libre matifiante dévoile un rose délicat en remplacement du vert correcteur originel. Le bleu, le mauve et le blanc viennent compléter ce quatuor pour apporter de la lumière et garantir un effet lissant parfait. Cette édition limitée a, de plus, été enrichie de nacres pour apporter un supplément d'éclat.Tamisée par ses 4G, cette poudre culte, obtenue par un procédé d'atomisation des pigments, assure un effet peau de pêche doublé d'un fini tout en transparence sur la peau.

Prisme Libre, N°10 Sparkling Mousseline, collection Red Line, Givenchy, 59 euros (disponible en édition limitée chez Ici Paris XL).

© SDP

Étincelant

Pour inviter toutes les femmes à " faire leur numéro ", Peter Philips a tiré son inspiration des feux d'artifice des réveillons pour une collection au diapason des reflets métalliques qui enchantent les rues et les vitrines en cette saison. D'une simplicité déconcertante à utiliser et d'une efficacité redoutable, le quatuor de fards à paupières liquides s'utilise en solo en aplat ou en trait façon liner, mais se combine aussi à foison. Irrésistible, la bien nommée nuance Fireworks qui oscille entre le lavande et le rose transforme les yeux en bijoux perlés.

Diorshow Liquid Mono, collection Happy 2020, Dior, 36,24 euros pièce.

© SDP

Opulant

Pour sa collection Fêtes, Lucia Pica s'est inspirée du goût singulier de Gabrielle Chanel pour les ornements en reproduisant la silhouette d'un bouton de tailleur sur les poudres de son quatuor d'ombres à paupières, tour à tour soyeuses et onctueuses. Faciles à estomper ou à superposer, pour diffuser ou intensifier, les teintes plus claires enrobent les bruns chocolat ou les kakis gris acier d'un joli voile lumineux. Il suffit d'apposer légèrement au centre de la paupière un pêche délicat ou un or antique pour moderniser les nuances plus profondes.

Les 4 Ombres N°342 Lumière et Opulence, collection Les Ornements, Chanel, 55 euros.

© SDP

Chatoyant

Pour les fêtes, Olivier Echaudemaison a voulu transformer les objets make-up en accessoires que l'on prend plaisir à montrer autant qu'à manier. Le désormais célèbre rouge à lèvres personnalisable se met sur son trente-et-un avec trois écrins or, jais ou grenat, au choix. Le double miroir, si pratique pour une application retouche, est toujours là. Il ne reste plus qu'à y glisser l'une des nouvelles teintes exclusives : un bordeaux profond à la texture mate, un beige nude métallisé ou un bois de rose satiné. Des raisins qui pourront trouver place le reste de l'année dans un étui plus discret.

Rouge G, collection Goldenland, Guerlain, 33 euros le bâton, 22 euros l'écrin.