LE CARRÉ DES STARS

" Wanna cut it now. " C'est par ce SMS de Daria Werbowy au coiffeur Christiaan que tout a commencé il y a pile un an. Depuis, le top canadien n'en finit pas d'afficher son carré vaporeux sur les défilés comme sur les pubs Céline shootées par Juergen Teller, à peine maquillée, coiffée de crans flous un brin rétro. Puis il y a eu sa camarade de podium Karlie Kloss, qui, elle aussi, a décidé de tout couper. Un événement tellement commenté que son carré, sexy et texturisé, rebaptisé The Karlie, a même été élu coupe de l'année par le New York Times. Véritable phénomène outre-Atlantique, ce " chop " a fini par débarquer en Europe. Au printemps, Charlotte Casiraghi, Marion Cotillard et Léa Seydoux - très remarquée à Cannes avec sa chevelure short, blondie et pleine de peps - y ont cédé à leur tour. " Ce court dessine une allure beaucoup plus moderne, plus intrigante, plus sharp aussi ", note le coiffeur studio Olivier Lebrun. D'autant que cette coupe demande très peu d'entretien : on peut même oublier d'aller chez le coiffeur pendant plusieurs semaines sans crainte de voir le volume s'affaisser. " A la différence des cheveux longs, le carré supporte beaucoup mieux les couleurs "pleines", remarque Olivier Lebrun. Il est préférable d'éviter les mèches et d'opter pour des reflets qui dynamiseront les reliefs de la coupe ou carrément tenter les platines, les noirs profonds ou les roux. " Pour éviter la lourdeur du carré classique, on s'abstiendra aussi de couper toutes les mèches à la même longueur. La hair stylist Delphine Courteille, qui a l'habitude de coiffer Sofia Coppola, prévient : " En déstructurant la matière, on casse le côté trop strict d'une coupe au carré. Le "chop" doit pouvoir se placer de lui-même, se balancer sans craindre l'effet décoiffé. " Froissé et texturisé, ce carré 2013 permet aussi de s'amuser avec sa chevelure. Jamais à la brosse, toujours avec les doigts, afin d'appuyer l'effet rebelle. AURÉLIE BLANCHET
...

" Wanna cut it now. " C'est par ce SMS de Daria Werbowy au coiffeur Christiaan que tout a commencé il y a pile un an. Depuis, le top canadien n'en finit pas d'afficher son carré vaporeux sur les défilés comme sur les pubs Céline shootées par Juergen Teller, à peine maquillée, coiffée de crans flous un brin rétro. Puis il y a eu sa camarade de podium Karlie Kloss, qui, elle aussi, a décidé de tout couper. Un événement tellement commenté que son carré, sexy et texturisé, rebaptisé The Karlie, a même été élu coupe de l'année par le New York Times. Véritable phénomène outre-Atlantique, ce " chop " a fini par débarquer en Europe. Au printemps, Charlotte Casiraghi, Marion Cotillard et Léa Seydoux - très remarquée à Cannes avec sa chevelure short, blondie et pleine de peps - y ont cédé à leur tour. " Ce court dessine une allure beaucoup plus moderne, plus intrigante, plus sharp aussi ", note le coiffeur studio Olivier Lebrun. D'autant que cette coupe demande très peu d'entretien : on peut même oublier d'aller chez le coiffeur pendant plusieurs semaines sans crainte de voir le volume s'affaisser. " A la différence des cheveux longs, le carré supporte beaucoup mieux les couleurs "pleines", remarque Olivier Lebrun. Il est préférable d'éviter les mèches et d'opter pour des reflets qui dynamiseront les reliefs de la coupe ou carrément tenter les platines, les noirs profonds ou les roux. " Pour éviter la lourdeur du carré classique, on s'abstiendra aussi de couper toutes les mèches à la même longueur. La hair stylist Delphine Courteille, qui a l'habitude de coiffer Sofia Coppola, prévient : " En déstructurant la matière, on casse le côté trop strict d'une coupe au carré. Le "chop" doit pouvoir se placer de lui-même, se balancer sans craindre l'effet décoiffé. " Froissé et texturisé, ce carré 2013 permet aussi de s'amuser avec sa chevelure. Jamais à la brosse, toujours avec les doigts, afin d'appuyer l'effet rebelle. AURÉLIE BLANCHET Les problèmes des cheveux bouclés sont récurrents : secs et fragiles, souvent difficiles à coiffer, ils subissent de plein fouet les aléas de la météo. C'est la tignasse terne, soumise aux frisottis, qu'on arrive donc au salon, avec l'espoir de retrouver ressort et brillance. Redken propose un soin professionnel en plusieurs étapes. Après un briefing, le coiffeur commence par un shampoing crème, adapté à notre nature capillaire car sans sulfates, ce qui évite d'assécher davantage la chevelure. Cette étape, accompagnée d'un bon massage crânien, offre un vrai moment de détente. On passe ensuite à la pose du masque Curl Dive dont l'effet ultranourrissant - censé durer 4 à 5 shampoings - redonnera épaisseur et souplesse au cheveu. Après le rinçage, l'application d'un sérum hydrate et définit la boucle, avant l'étape finale du séchage. La gamme propose plusieurs textures de styling : spray, lotion ou mousse-cire, selon que l'on souhaite obtenir une boucle très serrée ou détendue, et plus ou moins fixée. On repart avec une crinière volumineuse aux boucles bien dessinées. Malheureusement, le bénéfice du soin a du mal à passer la nuit. On conseille donc de l'associer à une bonne coupe afin de profiter d'un réel changement. C.T. Soin Curvaceous de Redken, 30,50 euros. Nulle Part Ailleurs Hairdresser, 5, rue de Dinant, à 1000 Bruxelles. Tél. : 02 503 58 95. Envie d'être belle pour une (grande) occasion mais pas de dépenser une fortune dans un chignon vieillot que votre coiffeur mettra des heures à terminer ? Le concept Up to do devrait vous plaire. Lancé il y a quelques mois à Bruxelles, ce salon d'un nouveau genre propose une série de coiffures obtenues à sec en 15 minutes chrono (comptez 20 minutes pour les modèles plus compliqués). Tresse bohème, chignon rock ou roulé romantique : difficile de choisir, tant les suggestions correspondent aux envies et tendances du moment. On opte en définitive pour un look un peu lâche, réalisé sur le côté. La coiffeuse n'en est pas à son coup d'essai, conseille et improvise si nécessaire, selon la texture et la longueur du cheveu. Un quart d'heure plus tard, le résultat est plus qu'à la hauteur des espérances. A noter qu'il est également possible de se faire maquiller et de demander une coupe à sec. Le tout sans prise de rendez-vous, même s'il est recommandé de réserver les vendredis et samedis, vu l'affluence. C.PL. Entre 15 et 25 euros. Up to do, au Woluwe Shopping Center (du côté de la Rotonde), 200, rue Saint-Lambert, à 1200 Bruxelles. " Recoiffe-moi le moral ", c'est la seule prière qui vient à l'esprit quand on pousse la porte d'un salon Jacques Dessange. A Fort-Jaco (Uccle), on est dans le bon avec un nouveau salon lumineux, sur trois étages, avec spa cheveux en bas et soins esthétiques au premier étage. Gentillesse dès l'entame et gammes de produits exigeants formulés par la maison pour qui les blondes, les rousses et les brunes ne comptent pas pour des prunes, surtout les blondes aux cheveux moches, ça tombe bien. La crème précieuse Phytodess promet force, douceur et brillance grâce à l'huile de palme, d'illipe, de buriti et de marula. Un shampoing dans la même lignée, au giseng, " pour le volume infini ", un massage délassant et puis, mèche par mèche, le masque est posé soigneusement. Passage sous le casque avec ozone, pause de trente minutes pour laisser les écailles de ses fibres capillaires s'ouvrir, puis rinçage et brushing. Tout cela ravigote la texture cheveux et le moral. A décupler avec une petite cure étalée en cinq soins post-plage ou pré-frimas. A.-F.M. Soin crème précieuse Phytodess, 30 euros, Dessange Paris, 1360 A, chaussée de Waterloo, à 1180 Bruxelles. Tél. : 02 372 97 93. La promesse : " Apaiser instantanément. Soigner jour après jour. " L'idéal pour les cuirs chevelus qui démangent ou tiraillent. Le rituel, inspiré du " head spa " venu d'Asie, commence par un shampoing - avec le Bain Riche ou Vital, selon que le cheveu est sec ou mixte - ou plutôt deux... Car chez Kérastase, le premier lavage a pour but de nettoyer, le second, qui s'accompagne d'un massage appuyé relaxant, de traiter. Après ce moment plaisir, le masque est appliqué mèche par mèche, à partir des racines. L'impression de fraîcheur est immédiate et les picotements disparaissent. Une douce odeur de fleur de lotus et de menthe poivrée se dégage, rendant l'instant plus détendant encore. Un passage de 8 minutes sous un casque vapeur qui intensifie l'effet du produit, et c'est le moment du rinçage. Reste à appliquer le sérum absolu, à la pipette, juste avant le brushing. Le résultat après cette séance d'une heure : un grand confort qui perdure quelques jours, des cheveux soyeux, mais qui manquent peut-être un peu de corps quand ils sont très fins... F.BY. Sensidote de Kerastase, 30 euros le rituel (avec spa) et 24 euros le brushing. Le Salon... by Pascal Del Natale, 24, rue de Montigny, à 6000 Charleroi. Tél. : 071 65 15 85. www.pascaldelnatale.com Spotté d'abord sur les catwalks puis sur les filles les plus en vue, cette nouvelle technique de " color placement " consiste à dégrader la couleur de manière à passer progressivement et le plus naturellement possible d'une nuance foncée à sa version plus claire sur toute la longueur de la chevelure. Une alternative intéressante aux mèches classiques - particulièrement bienvenue pour les brunes et les rousses - qui permet de jouer avec jusqu'à quatre tons différents. Plus radicale, la tendance tie and dye juxtapose de manière nette deux couleurs parfois très éloignées l'une de l'autre en marquant nettement la séparation. Une option plus mode qui nécessitera aussi plus d'entretien si l'on veut que la ligne de démarcation reste bien sharp. I.W. Service Ombré Light Chromatics de Redken, de 75 à 95 euros, chez les coiffeurs ambassadeurs de la marque. Service Les Ombrés Lumière de L'Oréal Professionnel, de 40 à 80 euros selon la longueur des cheveux ou la couleur de base, chez les coiffeurs ambassadeurs de la marque. Des tifs ternes, abîmés par les brushings, les balayages à répétition ou la pollution, fatigués par le stress et les changements de saison ou d'hormones : telle est la cible de ce soin anti-âge imaginé par Myriam K. Lovée dans un fauteuil massant, tout commence avec un shampoing anti-résidu, pour ouvrir les écailles de la chevelure et enlever les impuretés. Vient ensuite la pose d'un masque, à base de kératine et d'acide hyaluronique. Celui-ci pénètre et revitalise le cheveu, durant les 15 à 20 minutes d'attente sous un chapeau ou un casque à chaleur. Après avoir rincé le tout, notre fée capillaire du jour vaporise un spray bi-phase, enrichi en kératine et protéine de soie, dont l'intérêt est non seulement de protéger la chevelure, mais aussi de lui donner de la souplesse et une meilleure tenue au coiffage. Clairement, le résultat est visible dès la première séance ; l'ensemble est plus brillant et soyeux. Pour que l'effet perdure de longs mois, il est néanmoins impératif d'utiliser les soins à domicile, tandis qu'une cure de quatre séances est vivement conseillée, durant deux mois. C.PL. Soin anti-âge capillaire de Myriam K, 200 euros pour 4 séances. Serene Beauty, 58, rue Berckmans, à 1060 Bruxelles. Tél. : 02 537 49 00. Lumineux pendant l'été, le blond cendré a malheureusement tendance à ternir dès la fin des beaux jours. Et l'alternative des mèches peut s'avérer vicieuse : à force de renouveler l'opération, on finit par subir les mêmes inconvénients qu'avec une " vraie " colo, à savoir des repousses marquées et un rendu plus du tout naturel. Jean-Philippe, coloriste et associé chez Adrien Coelho - Premier Studio, conseille donc un léger balayage et un bain de brillance. La première étape est réalisée par le biais de doux effleurements des cheveux avec le décolorant, pour éviter toute démarcation trop nette avec la base plus foncée. Le détail qui change tout : contrairement à la plupart des salons où l'on vous installe, le crâne mouillé, devant un miroir pendant que le produit agit, dans cet espace cosy et épuré on prend place autour d'une grande table en bois clair. Nettement plus convivial et plus zen. Les cheveux sont ensuite lavés puis traités à l'aide d'une huile de brillance, préparée sur mesure en fonction des pigments naturels de la cliente. Une à deux minutes de pose suffisent, pour un résultat bluffant. A noter que ce soin peut aussi être pratiqué entre deux balayages, pour redonner un coup de peps à la couleur. D.K. 28 euros pour le bain de brillance, 60 euros pour le balayage. Adrien Coelho - Premier Studio, 74, rue Tenbosch, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 345 58 47. Quand la moindre goutte de pluie sabote systématiquement le brushing soyeux si durement obtenu à l'aide du sèche-cheveux, on finit par se tourner vers des solutions plus simples et rapides : les fers à lisser. Mais leur mauvaise presse rend toute alternative moins agressive pour la fibre capillaire la bienvenue. On se laisse donc tenter par le service Steampod, proposé notamment chez Anne Parisi, à Liège. Issu de l'association de L'Oréal Professionnel et Rowenta Salon, ce fer à lisser utilise la vapeur d'eau pour " modeler les cheveux tout en douceur " et promet une tenue jusqu'à 72 heures. Après le shampoing, notre chevelure est protégée avec la Crème de lissage réparatrice vapoactivée L'Oréal, conçue spécialement pour ce rituel, puis séchée. Il suffit alors de passer les deux plaques flottantes une seule fois, mèche à mèche, pour retrouver des cheveux tout doux et brillants pour longtemps. Le plus ? Il existe une version grand public de l'appareil, pour réaliser chez soi des brushings (presque) dignes de mains expertes. E.M. Service Brushing Steampod, 34,50 euros pour cheveux courts, 46,50 euros pour cheveux longs, sur rendez-vous, chez Anne Parisi, 5, rue Hazinelle, à 4000 Liège. Tél. : 04 223 06 06. D'abord, il y a eu le casque rose de Katy Perry. Puis la petite coupe courte et bleue de Léa Seydoux dans La Vie d'Adèle. Mais ça, c'était avant. Maintenant les couleurs les plus folles se portent en mèche et se posent et s'enlèvent comme un make-up. Le temps d'une soirée, on pastellise les pointes de son blond avec un fuchsia ou on illumine son brun avec des reflets violets grâce aux Color Bugs de Kevin Murphy qui s'appliquent en un tour de main et s'éliminent au premier shampoing. Plus tenaces, les Hair Chalks de L'Oréal Professionnel - des concentrés de couleurs qui s'appliquent au bac chez le coiffeur - permettent de colorer des mèches mais aussi de " tatouer " les cheveux au pochoir pour y dessiner différents motifs. I.W. Color Bugs de Kevin Murphy, 15,90 euros, chez les coiffeurs ambassadeurs de la marque. Hair Chalks de L'Oréal Professionnel, 24 euros, chez les coiffeurs ambassadeurs de la marque. COORDINATION : ISABELLE WILLOT; AURÉLIE BLANCHET; C.T.; C.PL.; A.-F.M.; F.BY.; I.W.; C.PL.; D.K.; E.M.; I.W.