Il s'agit d'un projet faramineux, animé de l'une des plus jolies intentions, l'une des plus importantes également : donner la parole à la gent féminine. A la suite de son documentaire Human, Yann Arthus-Bertrand est effaré des innombrables injustices qui touchent les femmes. " J'ai découvert une profondeur à laquelle ...

Il s'agit d'un projet faramineux, animé de l'une des plus jolies intentions, l'une des plus importantes également : donner la parole à la gent féminine. A la suite de son documentaire Human, Yann Arthus-Bertrand est effaré des innombrables injustices qui touchent les femmes. " J'ai découvert une profondeur à laquelle je n'avais jamais pensé ", admet le réalisateur et photographe français. Comme une évidence, il fait appel à Anastasia Mikova, son acolyte depuis plus de dix ans, cinéaste ukrainienne qu'il rencontre sur le tournage de l'émission Vu du ciel. Lui, ressent le besoin d'être accompagné par une femme ; elle, désire créer un film qui touche tout le monde, les hommes y compris. Ensemble, ils prennent la route, traversent 50 pays et interviewent 2000 héroïnes à travers le globe. " La grande majorité d'entre elles parlent pour la première fois face à une caméra, précise Yann. Mais leur discours vaut celui de celles dans la lumière ", ajoute Anastasia. Sobrement intitulé Woman, le résultat dresse le portrait intime de celles qui constituent - à peu de choses près - la moitié de l'humanité et aborde les thèmes de la maternité ou de l'éducation en passant par la sexualité. Si le film traite de sujets parfois difficiles, il n'en demeure pas moins une oeuvre d'espoir, un message d'amour à toutes les filles du monde et à leur implacable résilience.