Explorer un coffret à bijoux, c'est comme ouvrir une boîte à histoires. S'y côtoient babioles chargées d'anecdotes et parures précieuses à la signification parfois très personnelle. Bague scellant un amour éternel, boucles d'oreilles rappelant un voyage inoubliable ou bracelet sauvé d'une enfance lointaine... Chaque accessoire conserve en lui un petit bout de l'existence d'une femme, d'un homme. Dans ce trésor aux contours très intimes, les biens hérités d'un aïeul revêtent une aura particulière puisqu'ils matérialisent un lien affectif et des valeurs beaucoup plus abstraites que les métaux et les pierres qui font resplendir ces joyaux.

C'est ce que nous racontent dans ce numéro le designer belge Charles Kaisin, ému d'un bouton de bronze, reçu de sa maman et signé par une créatrice " brillante ", Line Vautrin - " C'est tellement fort que c'en est presque hors du temps, mais ce n'est rien qu'un petit bouton ", dit-il - et le chanteur Marka, papa d'Angèle, dévoilant un gant de boxe miniature pendu à une longue chaîne, le rapprochant imperceptiblement de son paternel. Ou encore Laurence, fille du chef étoilé Pierre Wijnants et désormais propriétaire du restaurant Comme chez Soi, qui arbore dans nos pages un collier tubulaire venu de sa grand-tante. Un objet délicat et discret issu des seventies, passé de main en main et qui illustre les clés de voûte de cette célèbre famille de la gastronomie bruxelloise : la transmission et le savoir-faire.

Il est avant tout question ici de faire percoler, de génération en génération, des idées, des émotions, une manière de voir et d'aimer la vie.

Car au-delà des carats, il est avant tout question ici de faire percoler, de génération en génération, des idées, des émotions, une manière de voir et d'aimer la vie. " C'est le moyen de perpétuer ce qui nous semble essentiel, de faire en sorte que cela survive (et nous survive) mais aussi de se transformer et de croître ", analysent les auteurs de Transmettre, ce que nous apportons les uns aux autres, réédité aux éditions J'ai Lu, récemment. Et de citer l'écrivaine française Christiane Singer : " La transmission, c'est cette attention portée à un autre qui fait qu'en lui surgit le meilleur de lui-même. " Un don de soi donc, que nous faisons en permanence, le plus souvent sans nous en rendre compte, par notre façon d'être et d'interagir, par-delà les diamants et les perles, et qui pourtant vaut tout l'or du monde.