L es pupilles de Marie Gillain, les lèvres d'Estelle Lefébure et le grain de peau de la princesse Mathilde n'ont pas de secrets pour lui. Bouzouk, " le " maquilleur belge par excellence, voue sa vie à l'art. L'art d'embellir les femmes, mais aussi l'art tout court. Artiste complet, Bouzouk peint, écrit des poèmes, fait de la sculpture. Depuis 1985, il sert avec maestria la maison Lancôme. L'heure n'étant plus aux maquillages-masques ou aux fards-pâtés, les mots " transparence ", " subtilité ", " légèreté " reviennent régulièrement dans la conversation. " Dans ce domaine-là, Lancôme innove énormément, souligne Bouzouk. Selon moi, ce sont les meilleurs produits pour avoir un teint non seulement ultranaturel, mais aussi ultraparfait où tous les petits défauts sont gommés comme par enchantement. "
...

L es pupilles de Marie Gillain, les lèvres d'Estelle Lefébure et le grain de peau de la princesse Mathilde n'ont pas de secrets pour lui. Bouzouk, " le " maquilleur belge par excellence, voue sa vie à l'art. L'art d'embellir les femmes, mais aussi l'art tout court. Artiste complet, Bouzouk peint, écrit des poèmes, fait de la sculpture. Depuis 1985, il sert avec maestria la maison Lancôme. L'heure n'étant plus aux maquillages-masques ou aux fards-pâtés, les mots " transparence ", " subtilité ", " légèreté " reviennent régulièrement dans la conversation. " Dans ce domaine-là, Lancôme innove énormément, souligne Bouzouk. Selon moi, ce sont les meilleurs produits pour avoir un teint non seulement ultranaturel, mais aussi ultraparfait où tous les petits défauts sont gommés comme par enchantement. " Son produit préféré dans la palette automne-hiver ? Transparence de teint, décliné en cinq nuances. Ni fond de teint, ni crème teintée, c'est un " sommet technologique " pour hydrater, protéger et embellir le teint. Autre atout : sa grande facilité d'utilisation. La couleur idéale ? La plus proche de la carnation du visage. Cela dit, pour un effet ensoleillé rien ne vous empêche de choisir, occasionnellement, une teinte plus foncée, par exemple Cookie ou Brownie. L'autre petite merveille à laquelle Bouzouk adhère sans hésiter, ce sont les fards à paupières Color Focus, proposés dans une belle palette de gris. Ces fards varient d'intensité avec la température ! Lorsqu'on les applique délicatement, du bout des doigts, ils sont gris. Si l'on continue à frotter, ils se font scintillants, se transforment en une matière ultraglamour qui épouse les paupières d'une trame métallique. " Je cherche toujours le secret du regard, je m'attarde sur le regard, explique Bouzouk. L'£il, en lui-même, est toujours beau. C'est le regard qui est terriblement important et personnel. J'aime les produits qui éclairent les paupières, donc les fards crémeux. Les femmes, en général, préfèrent la poudre mais elles doivent savoir que c'est une texture crémeuse qui procure éclat et transparence. " Bouzouk table aussi sur les valeurs sûres. Pas nouveau, mais indispensable : Vinéfit Lèvres. Quand il voit arriver une cliente avec des lèvres abîmées, le maquilleur applique directement une noisette de ce baume. Au bout de 20 minutes, les lèvres sont bien hydratées, ont l'air en bonne santé. " C'est un produit qui met en beauté d'une façon très naturelle et brillante, sans l'effet collant. Il renforce l'éclat des dents ". Lorsque vous devez sortir le soir, voici les petits trucs trompe fatigue de Bouzouk : passer un bon crayon à l'intérieur des cils supérieurs, étaler un peu de Color Dose Yeux (une texture plus gel, plus transparente que Color Focus Creme) sur la paupière en massant bien et terminer par plusieurs couches de mascara. Car, selon Bouzouk, le mascara utilisé en overdose, c'est " l'instrument magique antifatigue ". Vasco Todoroff " roule " pour Shiseido Belgique depuis 1997. Son " bagage " théorique est impressionnant : le diplôme des Arts et métiers, dans la section Parure et soins de la beauté, un stage à l'école Jo Blasco à Los Angeles en Californie et, enfin, le diplôme de coloriste aux Grands Ateliers techniques de L'Oréal. La théorie est enrichie de pratique, durant de longues années, comme maquilleur de studio. Vasco embellit de quelques coups de pinceau parfaitement maîtrisés les beaux visages qui éclairent les pages des grands magazines féminins et de... " Weekend Le Vif/L'Express ". Sa collaboration avec Shiseido l'enchante et l'enthousiasme : " Le nom est constitué de trois idéogrammes, vieux de plus de 2 000 ans, signifiant " échange mutuel avec la nature ", explique-t-il. C'est un nom qui symbolise l'idéal de la beauté, basé sur l'harmonie entre le corps et l'esprit. " Cet automne, zoom sur le teint ! Il sera parfait, frais et transparent. Le nouveau Correcteur Compact, composé d'un duo de crèmes correctrices (une claire, une foncée) et d'une poudre fixante, embellit le teint sans le cacher, capte la lumière pour mieux illuminer le visage. Une touche de fond de teint, pour parfaire le résultat ? Vasco a une préférence pour le Liquid Compact I2 I4 : alchimie parfaite entre le liquide et le compact avec un résultat maquillage léger et durable, ne nécessitant pas de retouches. Les ombres à paupières Duos sont considérées comme " une révolution ", dans tous les sens du terme : texture, application et résultat. Les palettes (Sable Noir, Poussière d'étoiles, Rose lunaire, Iris glacé, Profondeur des mers et Mousse platine) sont idéales pour se faire des " creamy smokey eyes ". On termine avec le Mascara Volume Intense qui densifie et étire les cils. Le conseil de Vasco : " Oser le Bleu profond, AV5, il est magique pour les yeux clairs. " On n'oublie pas le sourire. Les gloss Touche Brillance Lèvres sont juste comme il faut, ni trop discrets, ni trop vamp. Juste un effet glossy, ultratendance. Magicienne de la couleur, Sylvie Coussement est make-up artist chez Dior Belgique depuis dix-neuf ans ! Son père voulait qu'elle soit comptable, comme lui. Par rébellion, elle choisit la coiffure et l'esthétique. Les " petits pots ", elle connaît déjà, par sa mère, coquette, qui sait prendre soin de son capital beauté. Petite fille, Sylvie explore textures, couleurs et palettes et... devient une inconditionnelle de Dior. Après une solide formation en coiffure et en esthétique, sa vocation se dessine comme une évidence : le maquillage ! Avec son sens inné de la sophistication, elle embellit, ne déguise jamais. Son entourage repère cette qualité très vite et la pousse dans cette voie-là. Stagiaire au stand Dior, dans un grand magasin, elle se montre tellement passionnée et motivée qu'elle est engagée sur-le-champ. " Le choix des couleurs et des textures est infini chez Dior, martèle Sylvie. On peut faire tout ce qu'on veut, vraiment s'amuser. Et puis, le nom est toujours porteur de magie, la couture est toujours évocatrice de tous les rêves. " Curieuse, spontanée et enthousiaste, Sylvie découvre chaque nouvelle collection de maquillages avec beaucoup d'émotion. Cet automne, son produit préféré est la palette Dior Twist et ces boîtiers noirs lacés, très couture et très glamour. Elle apprécie aussi, bien sûr, la qualité des produits, des harmonies pour les lèvres et pour les yeux, dans des textures à la fois high-tech et faciles à manier, qui permettent de réaliser un maquillage du plus simple au plus structuré. Pour les yeux, il y a deux harmonies. L'une, chaude, associe des bruns et des gris. L'autre, froide, réunit un camaïeu de mauves. " Les femmes qui n'ont pas beaucoup d'expérience en maquillage, note Sylvie, se dirigent d'office vers les tons bruns, présents dans la nature, donc rassurants. Avec ces tons, le maquillage est plus naturel et plus doux. Les tons froids, en revanche, sont parfaits pour un maquillage plus sophistiqué. " Si l'on veut un résultat " basique ", on choisira une seule teinte pour les yeux et une seule teinte pour les lèvres. Dans le trio fards à paupières Mystery, la teinte grisée est idéale. Pour souligner la bouche, on opte pour la nuance la plus pâle, un beige rosé, dans la palette Conspiracy. On peut aussi inverser les couleurs : un ton clair sur les yeux, une bouche pulpeuse avec une teinte foncée. Si l'on veut plus de contrastes et plus de structure, on appliquera les trois nuances sur les paupières dans un fondu enchaîné et on prendra la teinte la plus intense de la palette lèvres (brun bordeaux). Pour sublimer le côté glamour, on ajoutera, par-dessus, une couche de gloss Addict. L'approche est la même avec l'autre palette, dans les tons mauve violet : Charm pour les yeux et Rendez-vous pour les lèvres. Sylvie Coussement s'enthousiasme aussi pour les nouvelles ombres à paupières Mono. Elles ont été retravaillées et sont moins irisées, donc plus dans l'air du temps. Les seize teintes signent un retour aux maquillages plus colorés. Il y a des teintes plus classiques, comme le blanc, le champagne, le beige ou le brun fumé, pour une harmonie très douce. Aux audacieuses, Sylvie conseille un contraste coloré qui conjugue le fuchsia et l'orange ou un contraste plus froid de rose et de violet. Depuis cinq ans, Boris Mignot officie avec talent chez Clinique. Français d'origine, il passe son enfance dans le Jura. Après le bac, il débarque à Paris " parce que le Jura n'est pas très glamour et qu'à 20 ans, on a d'autres appétits ". La mode, par exemple. Boris flirte un peu avec ce milieu, travaille dans des boutiques et finit par monter à Bruxelles. Ici, il se sent mieux, car " les gens sont moins énervés et moins formalistes ". Il assiste des photographes de mode, apprend le maquillage vite et sur le tas, car il a du talent et la " vista ". Les filles qu'il maquille apprécient les produits Clinique. Boris aussi. Le concept oscillant entre la cosmétique et le soin est, selon lui, un plus. Il y a cinq ans, environ, le monde de la cosmétique se met à bouger. Les marques cherchent des maquilleurs " maison ". Cela tombe bien car les maquilleurs cherchent des sponsors. Boris va au culot, prend contact avec Clinique Belgique et ça marche ! " J'aime particulièrement leur gamme de fonds de teint, précise-t-il. Il y en a vraiment pour tous les types de peaux. La gamme coloristique est très impressionnante. Je trouve aussi les conditionnements très pratiques. Pour moi, qui travaille souvent en plein air, dans la nature, c'est un détail très important. " Dans la nouvelle palette, Boris a épinglé en premier lieu Airbrush Concealer, un produit tip-top pour cacher toutes les petites " misères " : le tour de la bouche ou du nez un peu rouges, un petit bouton ou les cernes. Sa texture orangée s'applique en toute petite quantité sur la peau. On l'estompe à l'aide du pinceau incorporé. Il y a aussi le Superbalm lip Treatment. Incomparable pour requinquer les lèvres abîmées et sèches, il est maintenant proposé dans trois versions teintées, aux couleurs de fruits. " Il est très glossy et est proposé dans un petit conditionnement très pratique. " Boris privilégie un teint parfait, lumineux et unifié, sans lourdeur. Dans la trousse idéale qu'il nous concocte, il a réuni une poudre compacte pour matifier, un mascara, le blush Wear (à la texture " magnifique ", ni trop grasse ni trop sèche), un Superbalm de son choix et, bien entendu, l'Airbrush Concealer. " Avec cette panoplie, on peut tout faire et aller partout ! " Depuis cinq ans, Dimitri Weber jongle admirablement avec les palettes chromatiques sophistiquées et audacieuses, caractéristiques de Yves Saint Laurent. Son intérêt pour le maquillage ? Il s'est réveillé très tôt, en regardant sa maman. " Elle me demandait souvent des conseils, confie Dimitri. Ce qui me rendait très fier, c'est quand j'entendais des réflexions telles que : "Mais Christiane, comme vous êtes bien maquillée aujourd'hui !" " Après des études mouvementées et quelque peu chaotiques, le jeune homme plonge enfin, avec la bénédiction de ses parents compréhensifs, dans l'univers de la beauté et de la cosmétique. Ses premières armes, il les fait en free-lance, dans plusieurs maisons de parfums. Une rencontre sympathique au moment opportun, lui permet de décrocher la fonction enviable de maquilleur-formateur chez Yves Saint Laurent Belgique, " la marque de maquillage par excellence, surtout pour son côté innovant ". Sa créativité et son imagination sont comblées, cet automne, avec les produits stars de la collection, les nouvelles Ombres Solo. Leurs textures soyeuses se combinent à l'infini et, surtout, sont parfaitement en phase avec la mode de Tom Ford pour Yves Saint Laurent Rive Gauche, telle qu'on a pu la découvrir lors des défilés. Les points forts de la marque qui font craquer Dimitri ? " C'est la passion pour les vraies couleurs, telles que le rouge et le vert. C'est leur façon de sublimer le retour du glamour, de la femme extrêmement sûre d'elle, sensuelle et audacieuse sans être provocante et résolument moderne. " Passons à la pratique. Première loi pour sublimer l'éclat : commencez toujours par Touche Eclat, ce stylo magique, qui gomme les traces de fatigue aux tempes, aux ailes du nez, sur le front et sur le menton. On continue, en posant une mini-goutte du produit sur les lèvres. Le rouge à lèvres aura une tenue irréprochable. Le fond de teint (Dimitri conseille le Teint Singulier Blond cendré) s'utilise par touches imperceptibles sur toute la ligne médiane du visage û menton, nez, départ des joues. Il faut l'étaler au maximum, le travailler avec les doigts. On ajoute un soupçon de Blush Variation Rose Fusion. Les yeux seront mis superbement en valeur avec le crayon Dessin du regard Haute Tenue û Magie Cuivrée, estompé ensuite délicatement comme un fard à paupières. Sur les cils, le Mascara Longueur Intense û reflet Emeraude û ajoute une touche métallique et riche. Les lèvres et les ongles séduisent à l'unisson avec une couleur flamboyante Rouge Désir. " Ce fard à lèvres est l'un de mes produits préférés. Il rend la bouche onctueuse, sophistiquée et glamour comme celle d'une star de cinéma ", conclut Dimitri Weber. Barbara Witkowska