L'eau de Cologne 4711 est sans aucun doute l'un des plus anciens parfums encore commercialisés à l'heure actuelle. Si la marque proprement dite ne remonte qu'à la fin du XVIIIe siècle (elle a été lancée en 1797 par un certain Wilhelm Muehlens), elle repose en réalité sur la recette beaucoup plus ancienne de l'Aqua Mirabilis inventée par les moines chartreux. Un secret bien gardé auquel le fondateur de la maison, sise au n°4711 de la Glockengasse, à Cologne, avait été initié à l'occasion de son mariage et qu'il a rapidement réussi à ren...

L'eau de Cologne 4711 est sans aucun doute l'un des plus anciens parfums encore commercialisés à l'heure actuelle. Si la marque proprement dite ne remonte qu'à la fin du XVIIIe siècle (elle a été lancée en 1797 par un certain Wilhelm Muehlens), elle repose en réalité sur la recette beaucoup plus ancienne de l'Aqua Mirabilis inventée par les moines chartreux. Un secret bien gardé auquel le fondateur de la maison, sise au n°4711 de la Glockengasse, à Cologne, avait été initié à l'occasion de son mariage et qu'il a rapidement réussi à rentabiliser en commercialisant à grande échelle ce produit d'abord présenté comme une boisson tonique. Lorsque Napoléon édicte en 1810 une loi qui ordonne que la formule de toutes les préparations médicinales soit rendue publique, Muehlens change son fusil d'épaule : afin de préserver son secret, il propose désormais son produit comme un parfum revigorant. Une idée de génie, car le beau monde a tôt fait d'adopter l'eau de Cologne pour sa toilette quotidienne ! Un siècle plus tard, la gamme accueille plusieurs senteurs inédites. Elles ne résisteront toutefois pas à l'épreuve du temps et il faudra ensuite attendre 2009 pour que 4711 lance enfin une nouvelle série de cinq eaux à base d'ingrédients naturels, baptisée Aqua Colonia. Le projet suivant ? Imaginer une fragrance qui marie harmonieusement le passé et l'avenir en perspective du 4/7/11, date hautement symbolique qui reflète à la fois le nom de l'entreprise et le numéro du domicile de feu son fondateur. Le défi est de taille et le développement de Nouveau Cologne ne va pas sans mal. " Il nous aura demandé plus de deux ans : le CEO voulait un jus qui lui plaise, mais qui séduise également ses filles et le conseil d'administration au grand complet ", confie Alexandra Kalle, la parfumeuse de la maison. Pour créer cette eau de Cologne du XXIe siècle, qui se voulait unisexe sans trop se rapprocher de l'original, elle a joué sur le nom, la couleur, le design et évidemment les ingrédients traditionnels, mais en y substituant des alternatives plus subtiles. Les notes hespéridées classiques ont ainsi été remplacées par la fraîcheur plus douce du yuzu (citron japonais), associée aux odeurs fruitées du lychee et du cassis, et la senteur très sage de la fleur d'oranger a cédé la place à la sensualité de la pivoine et de l'héliotrope. Au niveau de la base boisée, le musc blanc et la fève tonka aux accents vanillés viennent agréablement souligner le caractère laiteux du santal. Le résultat : un parfum doux et frais qui s'adapte à la peau pour donner à chacun une senteur unique. Nouveau Cologne : 15,95 euros (EDC 50 ml). Ligne de produits de bain à partir de 10,95 euros.PAR SOFIE ALBRECHT