Embarquer pour 2 h 30 de bien-être en commençant par barboter doucement dans une jolie baignoire de cuivre : plutôt une excellente manière de se mettre en condition pour goûter à la relaxation extrême que promet ce rituel amazonien. " En amollissant la peau, le bain optimalise aussi les étapes suivantes du soin ", précise Livia Kova, fondatrice du centre d'esthétique et du spa éponymes. Nous voilà donc prête pour l'autre mission que se donne le protocole mis au point par la marque professionnelle Marie Galand : la nutri...

Embarquer pour 2 h 30 de bien-être en commençant par barboter doucement dans une jolie baignoire de cuivre : plutôt une excellente manière de se mettre en condition pour goûter à la relaxation extrême que promet ce rituel amazonien. " En amollissant la peau, le bain optimalise aussi les étapes suivantes du soin ", précise Livia Kova, fondatrice du centre d'esthétique et du spa éponymes. Nous voilà donc prête pour l'autre mission que se donne le protocole mis au point par la marque professionnelle Marie Galand : la nutrition extrême. Vient ensuite la deuxième étape, le gommage à base de noix de macadamia concassée, suivi d'un long massage de tout le corps avec un " beurre " extrêmement riche en principes actifs. Dans sa composition intervient de l'extrait de pulpe de Buruti, baie rouge produite par le palmier bâche, aux propriétés revitalisantes, nourrissantes et apaisantes - elle est utilisée par les populations locales pour soigner les brûlures - et fortement concentrée en pro-vitamine A et en antioxydants. On y trouve aussi des huiles de fruit de la passion, de Carapa du Brésil, de Babassu et de Muru Muru qui toutes vont contribuer à hydrater la peau, à l'apaiser et à l'adoucir tout en restaurant sa barrière hydrolipidique. Sans oublier l'extrait de Cupuaçu, un arbre de la famille du cacaoyer originaire du sud-est de l'Amazonie brésilienne, dont les graines pressées produisent une " pâte " épaisse et riche en phytostérols, qui vont régulariser l'activité des lipides dans la couche cornée et ajouter des vertus anti-inflammatoires au soin. Ce massage d'une quarantaine de minutes se pratique à l'aide de deux bâtons de bois précieux, l'un lisse et l'autre cannelé, pour calmer les tensions musculaires les plus profondes. Le rituel se poursuit avec l'enveloppement à base de terre d'Amazonie, hautement concentrée en oligo-éléments et en minéraux. Au contact de l'eau, elle se fait autochauffante et procure une agréable sensation de " pétillement " une fois appliquée sur la peau - on l'entend même crépiter légèrement dans l'ambiance feutrée de la cabine où bougies, tissus ethniques et bois sculpté invitent à l'évasion. Après la douche, le voyage en Amazonie se termine par l'application d'une lotion au subtil parfum de bambou, reprenant les mêmes principes actifs que le beurre de massage, mais en concentration moins élevée. À l'arrivée, une relaxation intense et, plus de dix jours après ce rendez-vous en terre inconnue, une peau toujours aussi douce et hydratée. Livia Kova, 12, rue d'Idalie, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 280 43 29. www.liviakova.com. Rêves d'Amazonie, 2 h 30, 170 euros. D.K.