Rive gauche, la série de documentaires en immersion dans une école professionnelle bruxelloise, diffusée cet automne sur La Deux, a touché le public. Une motivation supplémentaire pour sa coréalisatrice, Safia Kessas, de " s'accrocher à ce type de sujet pour briser les stéréotypes...

Rive gauche, la série de documentaires en immersion dans une école professionnelle bruxelloise, diffusée cet automne sur La Deux, a touché le public. Une motivation supplémentaire pour sa coréalisatrice, Safia Kessas, de " s'accrocher à ce type de sujet pour briser les stéréotypes et humaniser ces jeunes ". Responsable Diversité à la RTBF - un rôle multiforme de lanceuse d'alerte, experte et accompagnatrice à travers des formations au personnel notamment -, elle a, à ce titre, connu en 2018 quelques petites victoires, comme l'engagement de la rédaction sur le traitement médiatique des violences faites aux femmes. En écho à cette fonction, ses chroniques sur La Première ont, elles aussi, eu un impact : " J'ai vu la cristallisation d'une proposition d'assises pour l'égalité au parlement fédéral. C'est une idée que j'avais formulée à la radio. " Dans ses cartons, pour 2019 : le premier réseau de rencontres entre journalistes de la télévision publique et expertes pour promouvoir la place des femmes dans des rôles modèles à l'antenne, ainsi qu'une série de groupes de réflexion pour lutter contre le racisme dont peuvent être victimes ses collègues. La journaliste " espère que le thème de la décolonisation des esprits prenne également toute sa place dans les médias et la culture. Moins de paternalisme et de sexisme pour que chacun se retrouve dans l'espace médiatique et donc démocratique ".