BLEU

LES PARTICULARISMES ALIMENTAIRES. Alors que le repas est censé réunir tout le monde, il ressort d'un colloque organisé à Paris par l'Observatoire des habitudes alimentaires que cette belle unité est " mise en cause par le développement de nouvelles préoccupations marquées par une individualisation croissante des choix alimentaires ". Entre les allergies de plus en plus présentes, les régimes de santé spécifiques (crudivorisme, macro...

LES PARTICULARISMES ALIMENTAIRES. Alors que le repas est censé réunir tout le monde, il ressort d'un colloque organisé à Paris par l'Observatoire des habitudes alimentaires que cette belle unité est " mise en cause par le développement de nouvelles préoccupations marquées par une individualisation croissante des choix alimentaires ". Entre les allergies de plus en plus présentes, les régimes de santé spécifiques (crudivorisme, macro- biotique...) et les prises de position éthiques (végétarisme, veganisme...), va-t-il rester quelqu'un à la table de nos enfants ? BEAUJOLAIS MAJEUR. Morgon 2008, Cuvée Corcelette, Jean Foillard. S'il est bien une signature du Beaujolais que l'on peut boire les yeux fermés, c'est celle de Jean Foillard. Nez de fruits rouges, structure souple et profondeur, on se trouve ici sur du velours. Un velours que l'on accompagnera idéalement de charcuteries lyonnaises en provenance de chez Colette Sibilia. Histoire de boucler la boucle. 18 euros, Art(y)shock, 133, rue Franz Merjay, à 1050 Bruxelles. Tél. : 02 346 57 37. LA CORNUE. Cette marque légendaire de fourneaux - elle existe depuis 1908 - a décidé d'attaquer le marché des cuisiniers amateurs en lançant une gamme portant le nom de CornuFé. Bonne nouvelle, au lieu d'un prix à cinq chiffres, la CornuFé 1908 ne coûte " que " 7 500 euros... Tout au gaz, 110 kilos à la pesée, elle est dotée du fameux four voûte qui a fait la réputation de cette marque basée à Saint-Ouen-l'Aumône, en région parisienne. www.lacornue.comLES SECONDS SONT LES PREMIERS. On ne fait pas assez attention aux seconds, ces talents qui évoluent dans l'ombre des grands chefs. Le meilleur exemple ? Davy Schellemans de la Veranda à Berchem, ancienne cheville-ouvrière d'In de Wulf, l'adresse de Kobe Desramaults. On y goûte une cuisine gastronomique française, boostée aux bonnes idées. Buzz, buzz, buzz... 60, Guldenvliesstraat, à 2600 Berchem. Tél. : 03 218 55 95.LES FAUTES D'ORTHOGRAPHE AU MENU. Cachez ces " topinembourgs " ou ces " épinars " que l'on ne saurait voir... et que l'on ne voit que trop souvent. Pourquoi pas des " poreaux " et des " gourgettes " tant qu'on y est ! RETROUVEZ SON BLOG SUR LEVIFWEEKEND.BEPAR MICHEL VERLINDEN.