Si les poitrines sont de sortie sur le catwalk, il n'est pas sûr que tout un chacun soit prêt à voir pointer les tétons en rue. Pour preuve, le débat qu...

Si les poitrines sont de sortie sur le catwalk, il n'est pas sûr que tout un chacun soit prêt à voir pointer les tétons en rue. Pour preuve, le débat qu'a suscité l'actrice belge Salomé Richard, lorsqu'elle est venue chercher son Magritte du Meilleur espoir féminin, en février dernier, vêtue d'un haut complètement transparent griffé Johanne Riss. Elle entendait ainsi se positionner face aux conservatismes politiques, que ce soit aux Etats-Unis, en France... ou chez nous, avec la N-VA, a-t-elle expliqué. Ce qui n'a pas plu au secrétaire d'Etat Theo Francken qui a qualifié cette apparition osée de " cabotinage "... récoltant, en réaction, sur son compte Twitter, quelques belles paires d'obus sous le hashtag #tettnvoortheo (des seins pour Theo). F.BY.