Début de conquête

Si on vous dit "vins espagnols", vous pensez sans doute spontanément au tempranillo, ce cépage typique des grandes aires vinicoles comme la Rioja et la Ribera del Duero. Mais depuis le tournant du siècle, un autre raisin autochtone s'est fait sa place sous le soleil ibérique. Originaire des régions moins connues du verdoyant nord-ouest (Bierzo, Valdeorras, Ribeiro et Ribeira Sacra), le mencia commence à conquérir d'autres contrées.
...

Si on vous dit "vins espagnols", vous pensez sans doute spontanément au tempranillo, ce cépage typique des grandes aires vinicoles comme la Rioja et la Ribera del Duero. Mais depuis le tournant du siècle, un autre raisin autochtone s'est fait sa place sous le soleil ibérique. Originaire des régions moins connues du verdoyant nord-ouest (Bierzo, Valdeorras, Ribeiro et Ribeira Sacra), le mencia commence à conquérir d'autres contrées. La récente percée du mencia s'explique (en partie) par le fait qu'il est originaire d'une zone plus tempérée du pays, le long de la côte Atlantique. Et on le sait: les régions plus fraîches sont de plus en plus en vogue, tant auprès des producteurs que des amateurs de bons flacons. Réchauffement climatique aidant, les raisins y mûrissent beaucoup mieux que dans le passé, pendant que les autres souffrent des températures brûlantes. Certains disent du mencia qu'il allie la structure du cabernet sauvignon bordelais à la finesse du pinot noir de Bourgogne. D'autres le comparent au cabernet franc, ce cépage raffiné qui se rencontre dans le Bordelais et dans la région de la Loire... dont il possède clairement le doux parfum de violette et les arômes de mûre et de framboise. D'autres encore lui trouvent des points communs avec le syrah du nord de la vallée du Rhône. Un cépage de caractère, donc. Un peu brut mais élégant. Souples, fruités ou complexes, selon les humeurs du viticulteur...