L'actualité récente a fait ressurgir nombre de craintes liées au vieillissement des infrastructures routières, et plus particulièrement à celui des ponts de béton.
...

L'actualité récente a fait ressurgir nombre de craintes liées au vieillissement des infrastructures routières, et plus particulièrement à celui des ponts de béton. Parmi les techniques qui permettront à l'avenir de se passer de technologies dont l'obsolescence entraîne parfois des conséquences dramatiques, designer et architectes du monde entier fondent beaucoup d'espoir dans le potentiel immense de l'impression 3D, et l'actualité vient encore de leur donner raison avec la présentation du tout premier pont d'acier imprimé en 3D - s'il n'est pas encore question d'enjamber des vallées et qu'il ne s'agit encore que d'un modeste pont pédestre, la prouesse mérite certainement d'être saluée. OEuvre du studio MX3D et emmené par le designer Joris Laarman, le projet avait été initié en 2015, et depuis, une équipe de six robots s'est affairé sur sa structure, appliquant couche après couche de métal fondu, jusqu'à ce que sa travée ne soit finalement achevée en début d'année. D'une longueur de 12 mètres, l'ouvrage inédit fut cette semaine l'une des attractions de la Dutch Design Week, où il était exposé en avant-première, avant qu'il ne prenne tout naturellement place en surplomb de l'Oudezijds Achterburgwal, canal du Red Light District d'Amsterdam, dans le courant de l'année prochaine. Pour la petite histoire, les trublions de MX3D avaient initialement imaginé de construire le pont in-situ, et d'offrir aux passants le spectacle de ses robots trimant jour et nuit sur le pavé amstellodamois - mais des contraintes techniques et les hauts cris des autorités les en ont empêché. Bien dans son époque et pas maladroit dans sa com', le studio a néanmoins retracé les étapes de son atypique projet dans une série de vidéos sur YouTube.www.mx3D.com