La décoration, l'aménagement et la convi- vialité lui tiennent tellement à coeur qu'on en oublierait presque qu'Anouk Taeymans est ingénieure-architecte de formation. Si la profession est généralement plus attentive à l'aspect fonctionnel d'un bâtiment, la jeune femme est bien une exception et semble complètement sous le charme de l'ancienne maison dont elle occupe le rez-de-chaussée.

En 2010, elle débarque à Oslo pour oeuvrer comme architecte. " Ma situation professionnelle semblait idéale aux yeux de beaucoup, explique-t-elle. Car la ville est belle, on y gagne bien sa vie, on travaille seulement six heures par jour, les heures supplémentaires sont payées double et les pauses déjeuner sont longues. Mais c'est là que la bât blesse : le boulot n'avançait pas. Les réunions interminables ne menaient pas à de véritables décisions. Je pouvais bosser une année entière sur une mission qui n'aurait pris que quelques semaines ici. Tout était si lent que j'en étais frustrée. Je décomptais les minutes chaque jour. " Un rythme de travail qui n'a donc jamais convenu à Anouk Taeymans, avide de défis.

" Après ma journée au bureau, je me rendais dans un fablab où je pouvais concevoir un tas de choses de mes mains, aux côtés d'autres créatifs. De l'imprimante laser à la fraiseuse, tous les outils étaient à notre disposition. Je me suis mise à confectionner des bijoux et à imaginer des objets en tous genres. Je vivais alors dans un petit appartement et rêvais d'une bibliothèque sur un mur entier. Ce que je voyais dans les boutiques de design ne me plaisait pas et j'ai fini par dessiner moi-même une étagère. C'est ainsi qu'est née Myshelf, une bibliothèque conçue avec des lamelles en bois adaptables, qui permet de ne pas devoir faire appel à un menuisier. Elle peut être utilisée partout dans la maison, tant comme table de nuit que comme armoire pour les livres de cuisine. "

La bibliothèque Myshelf, dessinée par l'architecte, est un succès. © Jan Verlinde

Du meuble au vêtement

En 2015, l'aventure norvégienne prend fin et la jeune femme rentre à Anvers avec son idée de bibliothèque en poche. Elle met l'architecture de côté pour se concentrer sur le design. Grâce au projet Myshelf, sa carrière prend un nouveau tournant et elle se lance dans l'industrie du design d'intérieur avec succès. Touche-à-tout, Anouk Taeymans travaille par ailleurs sur une multitude de projets. Avec une amie, elle a ainsi imaginé une collection de pulls, Bitch Please, rebaptisée Please Behave, Facebook et Instagram n'appréciant pas le terme " Bitch. " Et elle a développé une ligne de bijoux, Asymmetric Accessories, qui, au début de l'année, a été renommée Kyss Jewelry. A noter également qu'au nord du pays, les amateurs d'émissions télévisées dédiées à l'intérieur connaissent son visage. " Les quelques détours que j'ai réalisés m'ont permis d'aiguiser ma créativité, de faire grandir mon réseau et de voir les choses d'un autre oeil. Je pense aussi que mes expériences passées ont fait de moi une meilleure architecte. Depuis peu, on me confie à nouveau des missions dans l'art de bâtir, auxquelles j'ai hâte de m'atteler. Mais je ne perds pas pour autant de vue le design : je travaille actuellement sur une table à tréteaux dont le prototype se trouve ici. "

La propriétaire travaille actuellement sur un projet de table de travail et de salle à manger. © Jan Verlinde

Accro aux luminaires

L'habitation de style Belle Epoque dans laquelle elle vit à Berchem a été construite avant la Première Guerre mondiale. " Quelques éléments Art nouveau ont été conservés, comme les vitraux et les portes intermédiaires qui confèrent un côté authentique à l'endroit. J'aime tous les détails anciens, des stucs à la menuiserie, qui témoignent d'une époque durant laquelle le savoir-faire et la fantaisie avaient davantage de place. On se sent instantanément bien, dans un tel cadre. Les objets de décorations et les détails sont intéressants pour autant qu'ils forment un tout cohérent et pas trop chaotique. C'est ce qui plaît de plus en plus. "

Les lieux ont été transformés dès son arrivée. Dans cet appartement aux pièces en enfilade, la chambre a été installée à l'avant, suivie du salon et de la salle à manger. Une véranda à l'ancienne se trouve à l'arrière, côté jardin. Les tons clairs apportent une certaine harmonie à l'ensemble. " Chaque espace bénéficie d'une identité propre. Dans la chambre, les meubles vintage en rotin, trouvés chez Paulette in't stad, cohabitent avec les plantes vertes. La salle à manger possède un côté plus rectiligne avec des meubles noir laqué épurés. J'aime aussi ajouter des petites touches de couleur un peu partout. Pour les choisir, je me suis inspirée des teintes douces et subtiles présentes sur les vitraux. "

J'aime les détails anciens qui témoignent d'une époque à laquelle le savoir-faire et la fantaisie avaient davantage de place.

Pour répondre aux murs blancs et à la décoration d'influence nordique, les oeuvres de son beau-père Peter Morrens ont été disséminées aux quatre coins de l'appartement. " De mon séjour en Norvège, j'ai conservé un lien fort avec les accessoires de facture scandinave, parmi lesquels ceux des producteurs danois House Doctor, Bloomingville et AYTM. Leurs objets créent une atmosphère agréable ", souligne-t-elle. Elle avoue également avoir un faible pour les luminaires. " Ils achèvent l'aménagement d'une pièce. Le soir, ils créent une belle ambiance lumineuse tandis qu'ils affichent une présence sculpturale en journée. J'aime particulièrement les lampes de l'architecte anversois Hans Verstuyft. Je n'hésite pas à dépenser de l'argent pour avoir de beaux modèles, ils sont les bijoux d'un intérieur. "

Pour répondre aux teintes claires, un meuble en bois foncé laqué. © Jan Verlinde

En quelques mots

Anouk Taeymans © Jan Verlinde

- Anouk Taeymans a fait des études d'ingénieure-architecte avant d'aller travailler quelques années en Norvège en tant qu'architecte. Sa créativité y a été titillée dans un fablab local.

- C'est à Oslo qu'elle a créé l'étagère Myshelf. Depuis son retour en Belgique, elle se consacre presque exclusivement à la création. Elle a notamment lancé une collection de pulls et de bijoux.

- Outre la création, elle aménage aussi des maisons et quelques projets architecturaux sont à nouveau à l'ordre du jour.

- Les vitraux décoratifs de style Art nouveau de son appartement l'ont beaucoup inspirée, notamment pour le choix des couleurs.