Repéré alors qu'il était encore étudiant à La Cambre, notamment avec son Citrange, un ingénieux presse-agrume en son temps vendu à la boutique du MoMA, Quentin de Coster a surpris le petit monde du design belge en décidant, à même pas 30 ans, de s'exiler en Californie. Pourquoi l'un des créateurs les plus prometteurs de sa génération a-t-il choisi de poursuivre sa carrière sous d'autres cieux ? C'est ce que nous avons voulu savoir, et le jeune Liégeois nous a répondu avec la franchise qui le caractérise. Une chose est sûre en tous cas : il y a trouvé de l'autre côté de l'Atlantique une vision, une ambition et la dose d'action qu'il recherchait, sous la houlette d'Yves Béhar, entrepreneur-designer qui fonda le studio Fuseproject, en 1999. " Depuis que je travaille ici, j'ai eu l'opportunité de bosser sur une multitude de propositions, avec des clients comme Western Digital, qui est le numéro 1 mondial des disques durs, pour L'Oréal sur un senseur UV qui indique quand il faut remettre de la crème solaire, ou encore pour Samsung - c'est déjà mon troisième ou quatrième projet pour eux. " Pas mal en moins d'un an et demi.
...