C'est la tradition au Bon Marché : chaque année, le grand magasin parisien célèbre son " Mois du blanc ", l'occasion de proposer des expos, installations et scénographies inédites, en collaboration avec des artistes et créateurs de renom. Pour l'édition 2020, le choix de la direction fut salué comme une évidence, tant l'exercice lui sied : il s'agit de Nendo, studio japonais connu mondialement pour son amour inconditionnel des ambiances immaculées. C'est déjà la troisième fois depuis 2016 que Le Bon Marché fait appel à des créateurs asiatiques, après avoir accueilli Er Xi d'Ai Weiwei en 2016 et Where are we going ? de Chiharu Shiota en 2017.

Oki Sato et sa bande ont donc investi la célèbre enseigne de la rue de Sèvres, pour y présenter l'exposition Ame nochi ana. Tirant parti de la liberté que leur laissait une telle carte blanche, ils ont imaginé quatre propositions oniriques autour de l'eau de pluie et de la floraison, sublimant la charge poétique de ces phénomènes naturels avec toute l'inventivité et la délicatesse qu'on leur connaît.

Afin de prendre donner une dimension supplémentaire à l'expérience, une série de visites guidées sont organisées les samedi et dimanche à 11h30 ou 14h45, jusqu'au 15 février. Deux visites exceptionnelles ont également été inscrites au programme, une première version " cocktail " dans la soirée du 21 janvier, en compagnie du journaliste design Yves Marande, et une seconde version " petit déjeuner ", dans la matinée du 11 février, toujours avec Yves Marande, qui sera cette fois accompagné d'Oki Sato himself, pour clôturer le tour avec une conversation accessible au public.

A noter encore, la tenue de cours de cuisine d'inspiration nipponne en compagnie des chefs de La Grande Epicerie de Paris, ainsi que du coiffeur Massato Ito, qui a promis de dévoiler ses petits secrets perso. Et, enfin, ce soir et demain, Le Bon Marché associe design et musique, avec un concert philarmonique réunissant en ses murs pas moins de 80 musiciens, menés par deux chefs d'orchestre, Emmanuel Oriol et Arthur Dubois, pour offrir à ses visiteurs une " expérience sonore unique ".

Informations et réservations : Le Bon Marché.

C'est la tradition au Bon Marché : chaque année, le grand magasin parisien célèbre son " Mois du blanc ", l'occasion de proposer des expos, installations et scénographies inédites, en collaboration avec des artistes et créateurs de renom. Pour l'édition 2020, le choix de la direction fut salué comme une évidence, tant l'exercice lui sied : il s'agit de Nendo, studio japonais connu mondialement pour son amour inconditionnel des ambiances immaculées. C'est déjà la troisième fois depuis 2016 que Le Bon Marché fait appel à des créateurs asiatiques, après avoir accueilli Er Xi d'Ai Weiwei en 2016 et Where are we going ? de Chiharu Shiota en 2017. Oki Sato et sa bande ont donc investi la célèbre enseigne de la rue de Sèvres, pour y présenter l'exposition Ame nochi ana. Tirant parti de la liberté que leur laissait une telle carte blanche, ils ont imaginé quatre propositions oniriques autour de l'eau de pluie et de la floraison, sublimant la charge poétique de ces phénomènes naturels avec toute l'inventivité et la délicatesse qu'on leur connaît.Afin de prendre donner une dimension supplémentaire à l'expérience, une série de visites guidées sont organisées les samedi et dimanche à 11h30 ou 14h45, jusqu'au 15 février. Deux visites exceptionnelles ont également été inscrites au programme, une première version " cocktail " dans la soirée du 21 janvier, en compagnie du journaliste design Yves Marande, et une seconde version " petit déjeuner ", dans la matinée du 11 février, toujours avec Yves Marande, qui sera cette fois accompagné d'Oki Sato himself, pour clôturer le tour avec une conversation accessible au public.A noter encore, la tenue de cours de cuisine d'inspiration nipponne en compagnie des chefs de La Grande Epicerie de Paris, ainsi que du coiffeur Massato Ito, qui a promis de dévoiler ses petits secrets perso. Et, enfin, ce soir et demain, Le Bon Marché associe design et musique, avec un concert philarmonique réunissant en ses murs pas moins de 80 musiciens, menés par deux chefs d'orchestre, Emmanuel Oriol et Arthur Dubois, pour offrir à ses visiteurs une " expérience sonore unique ".Informations et réservations : Le Bon Marché.