Longtemps réservée à une élite, la fascinante pierre de carbone pur cristallisé est en passe de devenir un fantasme de plus en plus accessible. " Les modes de consommation sont en pleine évolution, constate Philippe Humbeeck, joaillier créateur et expert gemmologue. L'acquisition d'un diamant a longtemps été associée aux grandes occasions, comme les fiançailles ou le mariage. A notre époque, il marque d'autres temps forts : une naissance, la majorité d'un enfant, un anniversaire de mariage... On en vend donc toute l'année. Beaucoup privilégient des pierres plus petites, moins tape-à-l'oeil, afin de les porter régulièrement. Aujourd'hui, le bijou n'est qu'un achat parmi d'autres, mais la symbolique reste bien ancrée. " Autre évolution majeure : une consommation plus responsable. " On préfère investir dans une belle pièce, plutôt que de multiplier les articles fantaisie. Transparence totale, retour au fait main et au sur-mesure : comme dans les autres domaines de la vie en général, on constate un engouement réel pour l'artisanat, le savoir-faire local, l'authenticité. D'où l'attrait pour les joailliers créateurs ", ajoute ce passionné de minéraux précieux.
...