ADIDAS

Entre Adidas et Kanye West, c'est une grande histoire. C'est en 2015 que la marque aux trois bandes signe son premier partenariat avec le rappeur. La collection Yeezy est née. L'occasion d'un énorme show organisé lors de la fashion week de New York en février 2015. Mais défiler pour Yeezy n'est pas de tout repos. Au mois de septembre 2016, c'est le bad buzz : des vidéos montrent des mannequins alignées les unes derrières les autres en justaucorps nude, sous un soleil de plomb. Certaines s'évanouissent, d'autres n'arrivent plus à marcher.

Plus récemment, malgré les scandales et son soutien affiché à Donald Trump, Adidas reste fidèle à Kanye West. En mai dernier, le rappeur déclarait sur Twitter que "l'esclavagisme était un choix". Des propos choquants, mais loin de refroidir Kasper Rorsted, le PDG d'Adidas pour qui "Kanye a été ou est une partie très importante de la (notre) stratégie".

BALMAIN

Kim Kardashian et Kanye West se sont dits oui en mai 2014. Trois enfants sont nés de cette union : North, Saint et Chicago. En 2015, le couple est égérie de la marque française Balmain. Une importante campagne publicitaire est alors mise en place. Sur les affiches, on y voit les deux époux, sous des néons, prêts à s'embrasser. Des clichés sobres, loin de l'univers bling-bling, voire kitsch, qui les caractérise. En 2016, la marque française utilise d'ailleurs Wolves, l'une des chansons de Kanye pour accompagner le lancement de sa collection automne/hiver 2016.

La collaboration Balmain/West ne devrait pas s'arrêter en si bon chemin, puisqu'Olivier Rousteing, directeur artistique de Balmain, est un ami proche du couple, comme le prouve les clichés postés sur son compte Instagram.

LOUIS VUITTON

Avant Balmain et Adidas, il y eut Louis Vuitton. En juin 2009, Kanye West lance une collection de chaussures. Marc Jacobs est alors le directeur artistique de la marque de luxe française. Il choisit de décliner les chaussures sous trois coloris : rouge, blanc et noir. Kanye West se sent alors pousser des ailes. Il se surnomme, avec toute la modestie qui le caractérise, "Don Louis Vuitton". Les relations entre la marque et le rappeur n'ont toutefois pas toujours été au beau fixe. L'artiste déclare en octobre 2013 vouloir mettre fin à leur collaboration car "Louis Vuitton était trop cher pour le commun des mortels". Un tacle qui n'est pas passé chez Louis Vuitton, dont le vice-président a tout simplement refusé de rencontrer ce collaborateur-chanteur un peu trop éloquent lors de son passage à Paris en 2013.

Du rouge, du rouge et encore du rouge pour l'association Kanye West/Louis Vuitton © DR

A.P.C

Kanye West aime décidément travailler avec les marques françaises. A.P.C a aussi eu la chance de côtoyer celui qui se prend pour Dieu. Une première collection sort en juillet 2013 avec seulement trois pièces : un sweat à capuche, un t-shirt et un jean, qui, bien qu'étant très normcore, lui "ont demandé du temps et de la réflexion" souligne Jean Touitou, le fondateur de l'Atelier de Production et de Création et ami de Kanye West.

Les critiques ne manqueront pas de pleuvoir quant aux prix de ces pièces très basiques, 80 euros pour un tee shirt blanc ou noir, ou 190 pour un sweat à capuche. Un an plus tard, une nouvelle collection aux teintes kaki et blanche est créée, dans des matières d'exception, telles que la laine d'Autriche ou le denim japonais. Kanye West a ses exigences.

Quelques pièces de la seconde collaboration entre A.P.C et Kanye West © DR

par Audrey Morard