On le sait, le corset a connu son heure de gloire au 19e siècle pour réapparaître ensuite périodiquement. Pour souligner ses formes plantureuses sous sa robe signée Thierry Mugler, Kim Kardashian a donc eu recours à cette astuce vestimentaire. Sous sa mini-robe en silicone parée de cristaux, elle a en effet glissé un corset de couleur chair doublé d'une combinaison gainante jusqu'au dessus des genoux.

C'est d'ailleurs un corsetier français, Mr Pearl, qui l'a confectionné personnellement sur mesure. Il a fallu à Kim Kardashian près de trois assistants pour enfiler cette combinaison. Mais il faut souffrir pour être belle, selon l'adage.

"Anna, maintenant tu sais pourquoi je ne m'assieds pas pendant le dîner. Je vais me promener, me mêler à la foule, parler, mais je ne peux presque pas m'asseoir", a-t-elle expliqué à Anna Wintour, l'organisatrice du gala le plus 'people' de l'année. "Je ne peux m'asseoir qu'à moitié", a-t-elle ajouté, tandis qu'il était également impossible pour elle d'utiliser les toilettes.

Cette taille fine lui a valu bon nombres de critiques sur le web. "Elle a les proportions de Barbie et c'est extrêmement malsain", lançait une internaute sur Twitter. "Honnêtement, voilà pourquoi les filles manquent de confiance lorsqu'elles voient ces 'transformations' de star", expliquait une autre.