Finis les cases et le genre. John Galliano pour maison Margiela présente sa collection et son nouveau parfum, le premier, appelé Mutiny. Voici venu le temps de la singularité.

Elle s'achèvera le 2 octobre prochain, mais déjà, la fashion Week parisienne a vu défiler le futur de la mode avec Marine Serre, les silhouettes emballantes du brugeois Y/Project, la fantaisie flashy de Manish Arora, la grâce de la danse avec la collection de Maria Grazia Chiuri pour Dior, ou l'esthétique rock d'Anthony Vaccarello pour Saint Laurent. Entre autres. Résumé en une centaine de looks. A suivre...

L'opéra de Dolce & Gabbana, des hits de Robbie Williams en live chez Emporio Armani et un Michael Nyman envoûtant pour Missoni: la Fashion Week milanaise, qui passe le relais à Paris, s'en est allée avec son cortège de sons, d'images et de tendances.

Fendi a présenté jeudi des collections pour Lara Croft chic tandis que Prada a joué sur le clash provoqué par les fêlures des femmes fortes, au deuxième jour de la semaine de la mode milanaise marqué par un méga show d'Emporio Armani à l'aéroport.

Soixante défilés, près de 90 présentations et autant d'événements disséminés aux quatre coins de la ville: Milan donne mercredi le coup d'envoi d'une semaine de la mode insolite, inédite et toujours attentive au développement durable.

Longtemps synonyme de vestiaire sobre et de costumes, la mode masculine ne cesse de s'émanciper à force d'audace et de créativité dans les couleurs et les matières, comme l'a démontré jusqu'à dimanche la Fashion week homme parisienne.

Au milieu des changements de direction qui agitent la fashion week, Véronique Nichanian chez Hermès et Lucas Ossendrijver chez Lanvin ont choisi de démontrer que sophistication et décontraction pouvaient aller de pair.

Pour le printemps-été 2019, le créateur anversois fait le pari de la couleur, avec une déferlante d'imprimés d'esprit seventies tirés des archives du designer danois Verner Panton. Préparez-vous à aimer l'orange!

C'est soutenu par près de 500 collaborateurs postés tout le long d'un catwalk arc-en-ciel que le créateur américain a fait ses débuts chez Louis Vuitton. Un show sous-titré "we are the world" hommage à la diversité sous toutes ses formes.

Peut-on encore parler de tendance lorsque ce que l'on observe lors des défilés truste les catwalks, imperturbablement, saison après saison? A la manière du jeans, un jour pièce incongrue, passée au rang de basique respectable de toute garde-robe masculine digne de ce nom, le pantalon de training, le jersey de baseball et le short de basket sont une bonne fois pour toutes sortis des salles et des terrains de sports pour entrer dans la vie civile.

Erreur interne du serveur - LeVif

Malheureusement, la page ne peut pas être affichée. Le serveur connaît un problème temporaire. Réessayez plus tard.