« On culpabilise les femmes dès qu’elles vont s’acheter des fringues. Je trouve ça triste »

© Tony Trichanh

Initiatrice de « Chiffon », un podcast mode de référence ayant accumulé plus de 10 millions d’écoutes, la journaliste parisienne de 47 ans Valérie Tribes publie son premier livre La base: la mode décomplexée et libérée.

Tendance

Diplômée en droit mais n’ayant jamais exercé dans ce milieu, Valérie Tribes s’est finalement retrouvée dans le monde de la presse où elle y a construit sa carrière. « Je me considère plus comme une rédactrice de tendances, qui analyse la société, que de mode, qui est celle qui va mettre des looks en avant. » Depuis toujours intéressée par les fringues, elle ne s’est pourtant jamais dit qu’elle voulait travailler dans ce domaine. « Je voulais être journaliste, point. »

Déclic

Après avoir créé son podcast il y a deux ans et demi, la chroniqueuse parisienne s’est décidée à se lancer dans une toute nouvelle aventure littéraire. Un mix de témoignages touchants et un ras-le-bol des morales écologiques l’ont poussée à rédiger son livre. « On nous dit qu’il faut arrêter de consommer des vêtements parce que ça fait du mal à la planète. On culpabilise les femmes dès qu’elles vont s’acheter des fringues. Mais merde! Je trouve ça triste. S’offrir une jolie robe, ça peut remonter le moral, parfois. »

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Réussite

Beaucoup rêvent d’y consacrer leur carrière, mais la mode est un monde impitoyable. Cependant, Valérie Tribes peut affirmer avoir eu la main heureuse malgré un nez trop souvent aplati par de nombreuses barrières. « Si on vous ferme une porte, il faut entrer par la fenêtre. Il faut se faire de bons réseaux, LE bon réseau. Quand j’ai créé mon podcast, il y a deux ans et demi, une grande directrice de communication m’a dit: « Mais tu es complètement dingue! Personne ne va écouter ça! » Aujourd’hui, son discours a totalement changé. J’ai cru en mon projet et je savais que ça allait marcher. »

Caméléon

Alors qu’aujourd’hui les tendances n’ont plus de secrets pour elle, Valérie Tribes a mis du temps pour trouver son propre style et s’assumer pleinement dans les vêtements qu’elle aime. « Je me souviens des fashion faux pas que je faisais à la fac, et souvent, je me sapais en fonction des milieux dans lesquels je me trouvais. Si j’allais chez des copines hyper BCBG, je m’habillais BCBG. Mais je n’étais pas moi, ce qui me rendait ridicule. Je me sentais déguisée. »

Base

Seulement composé de quatre lettres, le titre de son ouvrage n’est pourtant pas si simple à déchiffrer. « On pourrait croire que la base, c’est avoir un tee-shirt blanc ou bleu marine et un jeans. Non! Pour moi, la base, c’est avant tout de se connaître et de ne pas écouter les diktats, de rester indépendante. Si vous avez envie de sortir habillées avec un pantalon à pois et une chemise à rayures, faites-le bon sang! »

La base: la mode décomplexée et libérée, Valérie Tribes, Cherche Midi, 160 pages.

Partner Content