Laissez-vous emballer par le furoshiki !

15/02/19 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Vivre " zéro déchet " ou du moins s'en rapprocher, c'est toute une aventure ! Heureusement, des initiatives telles que le Global Recycling Day (le 18 mars) ou le " mois sans plastique " (en Flandre), nous aident à mieux comprendre pourquoi et comment faire disparaître des montagnes d'emballages et autres déchets superflus. Il suffit de regarder la façon dont on emballe les cadeaux : avec des mètres de papier coloré et de jolis rubans, décoratifs mais inutiles. Et si on s'inspirait d'une technique japonaise tout en douceur pour l'environnement, le furoshiki ?

Laissez-vous emballer par le furoshiki !

© CC BY 3.0 from Wikimedia Commons

Une fête d'anniversaire ! La famille et les amis se pressent pour offrir, après la bise réglementaire, des paquets cadeaux de toutes les couleurs, ornés de rubans et de stickers pailletés. Ils sont magnifiques, c'est vrai. Chacun de crier : " Allez, ouvre-le ! Ouvre-le ! " et, déjà, le papier a terminé sa mission. Découpé et collé avec soin et amour, il termine sa courte vie, roulé en boule dans une poubelle. Dommage, non ? Que diriez-vous d'une alternative au papier cadeau qui serait réutilisable au moins une seconde fois ?

Origamis en tissu

Ça ne fait pas un pli, le Japon détient la solution depuis des années. Il suffit d'emballer les cadeaux dans des tissus noués artistement, pour un résultat aussi beau qu'unique. Cet art, qui porte le doux nom de furoshiki, évoque des origamis en tissu. Il existe une infinité de motifs, dont la plupart ont une signification particulière. Si on vous offre un cadeau emballé dans un tissu imprimé de carpes, on vous souhaite bonheur et prospérité. Les étoffes sont réutilisables, histoire d'emballer de nouveaux cadeaux, de servir de nappe à pique-nique, de sac de courses (après quelques manipulations supplémentaires) ou de foulard.

Laissez-vous emballer par le furoshiki !

© CC BY 3.0 from Wikimedia Commons

En réalité, cette tradition remonte à l'ère Edo, il y a plus de 1200 ans. Son nom signifie " tapis de bain " : les tissus pliés et noués étaient utilisés par les Japonais pour transporter leurs vêtements aux bains publics. Sur place, le baluchon servait ensuite de tapis de bain. Bien vu ! Au fur et à mesure, les utilisations se sont multipliées et le furoshiki a vu sa popularité croître, surtout ces dernières années. La nécessité de préserver l'environnement et de limiter les quantités de déchets n'y est pas pour rien. Parallèlement, le phénomène s'est répandu en Corée, sous le nom de bojagi.

Un anti-stress respectueux de l'environnement

Pour emballer un présent dans du tissu, il faut prévoir une étoffe au moins trois fois plus grande que l'objet lui-même. Pour des cadeaux traditionnels, il vous faudra donc un coupon de tissu de 50 cm de diagonale, par exemple pour un petit livre, de 90 cm pour une bouteille de vin et de 70 cm pour un T-shirt. Choisissez une trame solide et opaque, mais pas trop épaisse : il faut pouvoir nouer le tissu facilement. Essayer le furoshiki, c'est l'adopter ! Fini, la galère du papier cadeau trop petit ou des bouts de papier collant façon sparadrap du Capitaine Haddock.

Laissez-vous emballer par le furoshiki !

© Japanese Department of Environment

Adopter le furoshiki, c'est aussi préserver notre belle planète. Vous trouverez de jolies étoffes dans les magasins spécialisés ou dans les boutiques de seconde main. Il vous reste un napperon ? Une écharpe trop bariolée ? C'est parfait ! Pour être certain que l'emballage sera réutilisé, glissez un petit mode d'emploi des différents noeuds avec le cadeau (vous en trouverez sur Pinterest), histoire d'encourager les futurs adeptes. Alors ? Qu'en pensez-vous ?