Coraux en détresse

12/03/19 à 14:38 - Mise à jour à 13/03/19 à 13:35

Le sujet est sur toutes les lèvres dans le domaine de la cosmétique aujourd'hui : les protections solaires détruisent les récifs coralliens. Malades, les coraux blanchissent et finissent par mourir, et c'est un peu (beaucoup) de notre faute. Mais le choix est cornélien : nous protéger des rayons du soleil, ou protéger l'écosystème ?

Coraux en détresse

Coraux devenus blancs, Grand Barrière de corail, Australie, 2017 © REUTERS

Chaque seconde, un litre de crème solaire atterrit dans nos océans. Nous avons fait le calcul pour vous, cela revient à plus de 14 000 tonnes par an, et une seule goutte dans l'équivalent de six piscines olympiques peut déjà affaiblir un récif corallien. Deux filtres sont les grands coupables de ce désastre écologique : l'oxybenzone et de l'octinoxate, deux noms difficiles à prononcer mais présents sur la plupart des étiquettes de nos protections solaires, même en pharmacie. Ces deux tueurs silencieux font tellement de dégâts que l'état d'Hawaï et les Palaos, un petit archipel dans l'océan pacifique, paradis des amateurs de plongée, ont décidé d'interdire tout simplement tous les produits en contenant à partir de 2020. Cela peut paraître radical, mais c'est la survie notre écosystème est en jeu. Les coraux sont les poumons de l'océan et abritent 25% de la biodiversité mondiale. En absorbant l'énergie des vagues, ils protègent de nombreux pays contre les inondations et sont une source alimentaire pour plus de 850 millions de personnes. On parle également de possibles avancées médicales dans la recherche contre le sida et le cancer grâce à leurs nombreuses propriétés. Pas de doute, leur disparition serait catastrophique pour notre planète.

Les îles Palaos, paradis des plongeurs.

Les îles Palaos, paradis des plongeurs.

Et pourtant, il faut bien se protéger contre les rayons du soleil. Ces UVA et UVB, responsables du vieillissement de la peau et des classiques coups de soleil. Chez certaines personnes, les UVA peuvent même causer une altération de l'ADN et entraîner des cancers de la peau. Hors de question donc de dire adieu à la crème solaire, à moins d'être inconscient. Quelle solution choisir alors ? Il existe déjà des crèmes solaires " respectueuses " du monde marin sur le marché mais attention au greenwashing. Certaines marques camouflent les filtres toxiques en ajoutant des minéraux organiques à la composition de leurs produits et induisent alors les consommateurs en erreur en s'autoproclamant " naturelles ". Toutefois, certaines marques de cosmétique s'attellent depuis quelques années à concevoir une protection sympa pour la planète et pour nous. C'est notamment le cas de Caudalie.

" Protégez votre peau, nous protégeons la nature. "

Il y a quelques années, la marque française Caudalie a fait le pari de créer une gamme de solaires aussi respectueuse pour la peau que pour les océans. En 2019, la marque est fière de dévoiler cinq produits sans oxybenzone ni octinoxate mais également sans silicone ni alcool et facile à appliquer ! Et pour aller encore plus loin, vous n'y trouverez pas non plus de filtres chimiques qui pourraient perturber le système hormonal. La gamme ne contient donc que quatre filtres essentiels, au lieu des sept à neuf filtres traditionnels.

En plus d'être ecofriendly et douce pour la peau, la marque vendue en pharmacie n'utilise que des flacons en plastique recyclé ou d'origine végétale. Le label Ocean Protect garantit l'absence d'oxybenzone et d'octinoxate après des tests en laboratoire. What else ?

La nouvelle gamme Caudalie, disponible en 2019.

La nouvelle gamme Caudalie, disponible en 2019. © Caudalie

Texte: Sophie Brasseur

La gamme

Deux crèmes solaires visage anti-rides (SPF 30 et 50), une huile solaire sublimatrice (SPF 30) et deux sprays solaires lactés (protection et hydratation) (SPF 30 et 50).

Disponible à partir du 01/04

Envie d'en faire un peu plus ? Adoptez un corail !

A partir de 30?, il est possible de parrainer un corail. Votre don servira à le transplanter dans un récif endommagé en Indonésie et à financer la recherche. En contrepartie, vous recevrez un certificat d'adoption ainsi qu'une photo de votre corail et ses coordonnées géographiques. Un petit geste pour notre belle planète, et une idée cadeau originale et durable !

coralguardian.org/adopte-corail/