"Son décès s'est produit ce matin", a déclaré ce porte-parole, joint par l'AFP. La fantasque aristocrate, qui accumulait plus de 40 titres de noblesse dont cinq de duchesse et 18 de marquise, deux fois veuve et trois fois mariée, à la tête d'une grande fortune, mais aussi très aimée par de nombreux Espagnols, y compris au sein des couches populaires, qui adoraient son anticonformisme.

Hospitalisée dimanche pour une pneumonie, elle avait été ramenée chez elle juste avant de perdre conscience, mardi soir. Dès mercredi, des curieux avaient commencé à affluer vers le Palacio de Duenas, sa résidence de Séville. La duchesse d'Albe, mère de six enfants, était très aimée par de nombreux Espagnols, y compris au sein des couches populaires, qui adoraient son anticonformisme.

Retour en images sur son dernier mariage, en 2011 avec Alfonso Diez, de 24 ans son cadet, qui avait fait coulé beaucoup d'encre à l'époque.

"Son décès s'est produit ce matin", a déclaré ce porte-parole, joint par l'AFP. La fantasque aristocrate, qui accumulait plus de 40 titres de noblesse dont cinq de duchesse et 18 de marquise, deux fois veuve et trois fois mariée, à la tête d'une grande fortune, mais aussi très aimée par de nombreux Espagnols, y compris au sein des couches populaires, qui adoraient son anticonformisme. Hospitalisée dimanche pour une pneumonie, elle avait été ramenée chez elle juste avant de perdre conscience, mardi soir. Dès mercredi, des curieux avaient commencé à affluer vers le Palacio de Duenas, sa résidence de Séville. La duchesse d'Albe, mère de six enfants, était très aimée par de nombreux Espagnols, y compris au sein des couches populaires, qui adoraient son anticonformisme. Retour en images sur son dernier mariage, en 2011 avec Alfonso Diez, de 24 ans son cadet, qui avait fait coulé beaucoup d'encre à l'époque.