En images: Le roi Philippe et la reine Mathilde comme chez eux à Vienne

02/10/18 à 11:09 - Mise à jour à 11:09

Le roi Philippe et la reine Mathilde ont passé la journée de lundi à Vienne, en Autriche, où ils ont inauguré en début de soirée la vaste exposition du Kunsthistoriches Museum consacrée à Pieter Bruegel l'Ancien. "Les Belges se sentent chez eux, ici, au milieu des nombreuses oeuvres d'art en provenance de nos régions et réalisées à une époque où le duché de Brabant était gouverné par Charles Quint et ses successeurs", a souligné le souverain dans son discours.

A leur arrivée en Autriche lundi matin, Philippe et Mathilde ont été accueillis par le président autrichien Alexander Van der Bellen et sa conjointe Doris Schmidauer dans la Hofburg, le plus grand palais de la ville, où se trouve le siège de la présidence fédérale. Une réception officielle, avec une cérémonie militaire, a eu lieu vers 12h30. Le couple royal s'est entretenu brièvement avec ses hôtes. L'après-midi, ils ont visité l'hôtel de ville de Vienne avant de se promener dans le parc qui jouxte le bâtiment, où ils sont tombés par hasard sur des touristes belges et d'où ils ont rejoint la bibliothèque nationale. Ils ont été surpris d'y découvrir d'anciens plans du palais de Laeken, lorsqu'il s'agissait encore du château de Schoonenberg, à l'époque des Pays-Bas autrichiens.

Le point d'orgue et la raison de leur déplacement fut l'inauguration de la première grande exposition monographique au monde dédiée à Pieter Bruegel dit l'Ancien, que le Musée d'histoire de l'art de Vienne organise à l'occasion du 450e anniversaire de la mort du peintre (1525/30-1569). Le musée possède 12 toiles du maître flamand sur les 40 conservées, soit la plus grande collection, et a pu compter sur plusieurs prêts, dont celui du tableau "Margot la folle" qui vient d'être restauré et appartient au musée Mayer Van den Bergh d'Anvers.

Philippe et Mathilde ont visité l'exposition avant de l'ouvrir officiellement. Dans son discours, le Roi a insisté sur les liens historiques entre la Belgique et l'Autriche, rappelant que l'art et la culture peuvent "jeter des ponts". Ils "réunissent aujourd'hui nos deux pays. Ils nous montrent une partie de notre passé commun. Ils nous rapprochent aussi des générations qui nous précèdent. Et ils nous unissent à nos propres contemporains. (...).

En ces temps d'indifférence croissante l'art et la culture peuvent contribuer à mieux comprendre l'autre et à rapprocher les hommes et les communautés entre eux. Nous devons de toutes nos forces soutenir un tel élan", a-t-il déclaré. "Le 450ième anniversaire de Bruegel sera également commémoré en Belgique. Je vous invite donc tous très chaleureusement à nous rendre visite en cette année Bruegel 2019", a-t-il conclu.

La rétrospective sera accessible au grand public dès mardi jusqu'au 13 janvier. Le Roi et la Reine reprendront quant à eux l'avion pour la Belgique en fin de soirée.

Nos partenaires