L'académie, située dans la ville côtière de Klang, au sud-ouest de la capitale Kuala Lumpur, est l'un des établissement créés récemment dans le monde pour aider celles, de plus en plus nombreuses, qui veulent imiter les créatures mythologiques.

Les étudiantes -- vêtues de haut de maillot de bain et de queues de sirènes -- nagent en rond sous l'eau et font des bonds tout en essayant de garder les yeux ouverts.

"C'est assez difficile", témoigne Koh Yi Xuen, âgée de 27 ans et qui apprend cette technique de natation particulière depuis trois ans : "On doit ouvrir ses yeux sous l'eau et nos jambes sont liées".

Lee Boon Leong raconte avoir commencé à enseigner à l'académie de natation après qu'une entreprise lui a demandé de trouver quelqu'un pouvant nager comme une sirène pour un lancement de produit.

L'école a maintenant cinq professeurs et a enseigné à quelque 500 femmes l'art de nager comme une sirène.

Pour Lee, il est possible d'apprendre les bases de cette technique en 16 heures sur environ trois mois.

Les sirènes, ces créatures au corps moitié femme moitié poisson, existent dans le folklore de nombreux pays.

Le dessin animé produit par Disney et inspiré du conte d'Andersen "La Petite Sirène" a déclenché un regain d'intérêt pour ces créatures imaginaire ces dernières années.