La chambre "ordonne que l'accusation prépare et soumette sur le champ une citation à comparaître" et ordonne au greffe de transmettre celle-ci "aux autorités compétentes de l'Etat dans lequel Mlle Campbell réside", ont indiqué les juges. Il reste juste à savoir quand cela va arriver.

L'accusation avait, le 20 mai, demandé aux juges que Naomi Campbell soit citée à comparaître à propos d'un diamant que Charles Taylor lui aurait offert en 1997 à l'issue d'un dîner organisé par le président sud-africain Nelson Mandela.

Selon l'accusation, M. Taylor s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour vendre ou échanger contre des armes des diamants reçus des rebelles sierra-léonais.

M. Taylor, dont le procès s'était ouvert en janvier 2008, est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) en Sierra Leone en leur fournissant armes et munitions en échange de diamants.

Le VifWeekend.be, avec Belga

La chambre "ordonne que l'accusation prépare et soumette sur le champ une citation à comparaître" et ordonne au greffe de transmettre celle-ci "aux autorités compétentes de l'Etat dans lequel Mlle Campbell réside", ont indiqué les juges. Il reste juste à savoir quand cela va arriver. L'accusation avait, le 20 mai, demandé aux juges que Naomi Campbell soit citée à comparaître à propos d'un diamant que Charles Taylor lui aurait offert en 1997 à l'issue d'un dîner organisé par le président sud-africain Nelson Mandela. Selon l'accusation, M. Taylor s'était rendu en septembre 1997 en Afrique du Sud pour vendre ou échanger contre des armes des diamants reçus des rebelles sierra-léonais. M. Taylor, dont le procès s'était ouvert en janvier 2008, est accusé d'avoir dirigé en sous-main les rebelles du Front révolutionnaire uni (RUF) en Sierra Leone en leur fournissant armes et munitions en échange de diamants. Le VifWeekend.be, avec Belga