Outsider

"Paresseux, glandeur et contemplatif", Philippe Delerm s'observe lui-même et ses semblables. Il n'a ni ordinateur, ni Internet. Son "téléphone pourri" tranche avec cette ère "où le smartphone est obsédant" - "Cette vie virtuelle m'inquiète." Il la scrute si justement dans ce recueil, décrivant le vapoteur ou le selfie. "Comment jouer à la star avec mon nez gascon, plaisante-t-il. Cette obsession traduit une insécurité." Philippe assume sa nosta...