Organisé depuis 55 ans par le National History Museum de Londres, le concours Wildlife Photographer of the Year récompense les tenants de la photographie animalière du monde entier. Parmi les milliers de clichés reçus en 2019, ce dernier a décerné son prix du public à Sam Rowley - originaire de Bristol - pour son cliché de deux souris bagarreuses intitulé Station squabble. Une scène capturée sur les quais du métro londonien, mettant en scène deux petites souris se chamaillant pour des miettes de nourriture.

Un cliché acclamé par les autorités du concours et qualifié de "fascinant dans la façon dont il révèle comment la faune sauvage fonctionne dans un environnement dominé par les humains" par Sir Michael Dixon, directeur du musée. Quant au lauréat - Sam Rowley- il se dit fier de défendre la photographie animale urbaine. Clamant que nous devons apprécier autant les espèces communes que la faune des régions reculées.

Parmi les photos qui ont été proposées au vote du public, d'autres viennent compléter le palmarès. Notamment, l'orang-outan boxeur de Bangkok immortalisé par Aaron Gekoski, et la complicité entre Kitui, jeune rhinocéros noir et son soigneur au Kenya, saisie par Martin Buzora. L'entièreté des clichés lauréats est exposée au National History Museum de Londres jusqu'au 31 mai 2020

V.F

Organisé depuis 55 ans par le National History Museum de Londres, le concours Wildlife Photographer of the Year récompense les tenants de la photographie animalière du monde entier. Parmi les milliers de clichés reçus en 2019, ce dernier a décerné son prix du public à Sam Rowley - originaire de Bristol - pour son cliché de deux souris bagarreuses intitulé Station squabble. Une scène capturée sur les quais du métro londonien, mettant en scène deux petites souris se chamaillant pour des miettes de nourriture. Un cliché acclamé par les autorités du concours et qualifié de "fascinant dans la façon dont il révèle comment la faune sauvage fonctionne dans un environnement dominé par les humains" par Sir Michael Dixon, directeur du musée. Quant au lauréat - Sam Rowley- il se dit fier de défendre la photographie animale urbaine. Clamant que nous devons apprécier autant les espèces communes que la faune des régions reculées. Parmi les photos qui ont été proposées au vote du public, d'autres viennent compléter le palmarès. Notamment, l'orang-outan boxeur de Bangkok immortalisé par Aaron Gekoski, et la complicité entre Kitui, jeune rhinocéros noir et son soigneur au Kenya, saisie par Martin Buzora. L'entièreté des clichés lauréats est exposée au National History Museum de Londres jusqu'au 31 mai 2020 V.F