Tout sur Anouk Van Gestel

La 47ème chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles vient de rendre son jugement dans le dossier des hébergeurs de migrant. Parmi eux, la journaliste Anouk Van Gestel, poursuivie pour trafic d'êtres humains et association criminelle internationale, est désormais acquittée. C'est son engagement et son combat, sa dignité et sa volonté que chaque être humain ait également droit à la dignité que Le Vif Weekend met en lumière dans son numéro spécial "2018 au féminin, les Belges qui ont compté".

Elles sont auteure, athlète, politicienne, artiste, créatrice, scientifique ou citoyenne engagée et ont marqué 2018 par leurs actions ou leurs prises de position. Un an après l'avènement du #metoo, alors que notre société prend chaque jour un peu plus conscience des inégalités mais que le constat tarde à se muer en actes, nous avons voulu mettre en avant celles qui, dans notre pays, ont atteint leurs rêves, fait office de modèles vertueux ou participé à l'émergence d'un monde meilleur. Chacune, à son échelle, a oeuvré pour plus de justice, de respect, de reconnaissance et de liberté. Une sélection difficile, forcément partiale, que nous espérons porteuse d'espoir et inspirante pour tous.

Un portefeuille "refugees welcome" sera vendu au prix de 25 euros à destination de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, qui les reversera à "Solidarity is not a crime", un collectif citoyen visant à soutenir Anouk Van Gestel, rédactrice en chef de Marie Claire Belgique, et Myriam Berghe, journaliste chez Femmes d'aujourd'hui, qui seront poursuivies en correctionnelle les 7, 8 et 9 novembre prochains dans le cadre du procès de personnes qui ont hébergé des migrants.