Tout sur Arménie

L'un a quitté la Belgique pour d'autres horizons, l'autre y a posé ses valises il y a plus de vingt ans. Confidences de deux designers qui vivent la crise sanitaire loin de chez eux.

Immergée jusqu'au cou dans un liquide sombre et visqueux, Soulfiya sourit. "C'est si agréable", s'extasie, malgré l'odeur d'huile de moteur, cette sexagénaire russe venue soulager son arthrite à Naftalan, ville du nord-ouest de l'Azerbaïdjan connue pour ses traitements au pétrole brut.