Tout sur Balenciaga

Une élégance empreinte de nostalgie sera à la mode l'hiver prochain, pimentée pour les plus audacieuses avec des pièces en latex et cuissardes: voici quelques tendances à retenir de la Paris Fashion week qui se termine mardi

Du catwalk à la rue : les motifs, coupes et couleurs de la saison se fraient un chemin vers notre quotidien.

Une silhouette à la charnière des années 70 et 80, dans un tailoring qui fait la part belle aux teintes rouille, brique et menthe. L'élégance sinon rien.

D'un côté, des lignes droites presque architecturales ; de l'autre, des formes libres, organiques. Pour une rencontre des plus étincelantes.

Un vent tout droit venu d'Ecosse souffle sur la mode. Sous toutes ses formes et couleurs, le tartan prend le large et dévoile sa vraie nature.

Chaussures équipées de leds ou à fibres optiques, besaces à écrans souples ou à batteries solaires, bijoux imprimés en 3D... Les accessoires de mode nouveaux sont arrivés. Décryptage et perspectives.

L'intitulé de leur fonction est souvent ténébreux et leur patronyme rarement aussi évocateur que celui de ceux pour qui ils travaillent. Pourtant, ils revêtent une importance capitale pour les marques et les maisons les plus prestigieuses.

Il a beau avoir tiré sa révérence au siècle dernier, Cristóbal Balenciaga reste le couturier le plus contemporain d'entre tous. Et si c'était parce que son inspiration plongeait ses racines dans son hispanité profonde et intime ? A Madrid, le Musée Thyssen-Bornemisza, en partenariat avec Las Rozas Village, propose une exposition en miroir fascinante. Interview de son curateur Eloy Martínez de la Pera. Vaut forcément le détour.

Dans les dressings comme pour le make-up, l'automne-hiver sera tout sauf tiède. D'un côté, de l'élégance, de la discrétion, des classiques subtilement revisités. De l'autre, de l'exubérance, un esprit de rébellion, du sexy assumé. Zoom sur une saison contrastée, complexe et multidimensionnelle. A l'image de la femme moderne, revendiquant sa duplicité.

Un regard franc et un style sans concessions. Des coupes nettes, des bijoux travaillés et du blanc, tantôt cassé, tantôt grisé. Le ton, minimaliste, est donné.

Une esthétique racée qui fait la synthèse entre teintes fortes et matières nobles, sans détours ni fioritures. L'essence du style.

Brute ou délavée jusqu'à la moelle, la toile de coton indigo la plus célèbre du monde envahit nos dressings et se fait l'alliée de la fluidité des genres.