Tout sur British Medical Journal

Le scénario est cliché et pourtant. L'homme enrhumé semble être en train de vivre les dernières heures de sa vie au fond du canapé alors que madame, qui souffre du même mal, continue vaille que vaille ses tâches. Mais serait-il possible que tout ceci ne soit pas du cinéma et que l'homme soit réellement plus touché par les virus que la femme ? C'est en tout cas ce que suggère une revue médicale anglaise.