Tout sur Bruxelles

D'un côté une crise jamais vue, qui sollicite le personnel hospitalier et aidant comme jamais. De l'autre, des restaurateurs, eux aussi habitués aux rushs, mais mis au chômage technique pour raisons sanitaires. Quand les seconds veulent plus que tout, continuer à faire ce qu'ils aiment tout en aidant la cause commune, ce sont de véritables chaînes et réseaux de solidarité qui se mettent en place vitesse grand V. Et passent du baume au coeur de tous.

A Bruxelles, Paris, Bergame ou Alcorcon, des infirmières, éboueurs, caissières, mais aussi livreurs à domicile - métiers souvent déconsidérés - continuent à travailler dans l'ombre, soumis aux risques de contracter le covid-19. Une armée d'"invisibles" sans lesquels les pays européens confinés seraient paralysés. Témoignage d'Ousman, 22 ans, livreur de repas à vélo dans Bruxelles.

Depuis le 13 mars à minuit, les restaurants ont fermé leurs portes et tiré leurs rideaux, avec l'interdiction stricte de recevoir leur clientèle. Touchés de plein fouet par les mesures visant à juguler l'épidémie de coronavirus, ces lieux de vie semblent au point mort. Comme malgré cette crise, on ne va pas cesser de les aimer - pour tout le plaisir qu'ils nous procurent depuis des années - on a voulu donner de la voix aux chef(fe)s, à travers notre série: Confinement, les chefs se confient. Voici le premier épisode, avec Karen Torosyan, du Bozar Restaurant.

Les " urban wineries " déferlent dans nos métropoles. Après New York et Sydney, Bruxelles s'y met. Des chais urbains, aux gammes surprenantes, qui séduisent un public avide de nouveauté.

Leur prix varie entre 5 000 et 20 000 euros du litre ! Pourtant, les crèmes et sérums premium proposés par les acteurs traditionnels de la cosmétique séduisent plus que jamais une clientèle aisée en quête de soins en accord avec l'image qu'elle se fait du luxe.

Ils sont joaillier ou horlogers et ont fait le pari fou de réinventer le luxe, en faisant la part belle à une production artisanale et une distribution ciblée, gage de leur exclusivité.

Jean-Baptiste Fabbricatore, influenceur et développeur de contenus pour des marques de luxe, ouvre les pages de son carnet de voyage. Pendant cinq jours, il a fait corps avec le vent, la mer à 29°C et le soleil. Au bout du compte, il nous raconte un séjour, placé sous le signe de la respiration et de la relaxation, dont il est revenu régénéré. Décollage immédiat pour le Resort Club Med de La Caravelle, un paradis serti d'émeraude situé au sud de la Grande-Terre guadeloupéenne.

Clap troisième pour Collectible, le salon international dédié au design contemporain de collection du XXIe siècle, qui se tient à Bruxelles du 5 au 8 mars. L'occasion de découvrir d'autres adresses dans la capitale où dénicher de beaux objets à acquérir... ou admirer !

À l'approche du 8 mars, les évènements se multiplient pour mettre en lumière la cause des femmes, mais aussi celles des genres et de l'égalité en général. Du 4 mars au 11 mars 2020, Bruxelles voit la vie côté femme à travers des projections, des ateliers ou encore des expositions. Du côté de Liège, l'accent est plus que jamais mis sur l'échange et l'entraide. Petit tour d'horizon des activités réalisées dans ces deux régions.

Campari est un classique des bars à cocktails dont le succès semble intarissable. Son rôle comme ingrédient principal dans le Negroni, un cocktail qui vient de fêter ses 100 ans et dont le succès ne tarit pas, ne fait qu'ajouter à sa notoriété.