Tout sur Cécile Djunga

Elles sont auteure, athlète, politicienne, artiste, créatrice, scientifique ou citoyenne engagée et ont marqué 2018 par leurs actions ou leurs prises de position. Un an après l'avènement du #metoo, alors que notre société prend chaque jour un peu plus conscience des inégalités mais que le constat tarde à se muer en actes, nous avons voulu mettre en avant celles qui, dans notre pays, ont atteint leurs rêves, fait office de modèles vertueux ou participé à l'émergence d'un monde meilleur. Chacune, à son échelle, a oeuvré pour plus de justice, de respect, de reconnaissance et de liberté. Une sélection difficile, forcément partiale, que nous espérons porteuse d'espoir et inspirante pour tous.

Depuis le début de l'Euro, match après match, l'humoriste belge Cécile Djunga, gaga des Diables, nous livre ses impressions sur les joueurs, les fans, les matchs. Aujourd'hui, elle prodigue ses conseils à Eden, Kevin, Romelu et consort pour décrocher la victoire face au Pays de Galles. Pourvu que ce soit payant...

Dans ma toute nouvelle vie très prestigieuse de mascotte, j'ai eu la chance d'être invitée au Hazard village pour voir ce mercredi le dernier match des Diables Rouges. En gros c'est la fan zone spéciale Eden Hazard, dans son club de foot en plein coeur de son village natal de Braine-le-comte. Là-bas on boit Hazard, on mange Hazard, on crie Hazard.

Ça y est ! Je vais mourir. Piétinée dans une fan-zone remplie d'Irlandais alcoolisés. On m'a proposé un défi: faire un reportage du match des Diables depuis la fan-zone à Paris. Aïe, comment moi, petite supportrice belge, du haut de mon mètre 02, j'allais survivre dans cet endroit, entourée de Parigots fans de foot ? Est-ce que j'allais être la seule du Plat Pays ? Est-ce qu'on allait gagner ? Est-ce que j'allais me faire kidnapper par des Hooligans ? Allez, challenge accepté, c'est parti !