Tout sur Champagne

La consommation de champagne est touchée de plein fouet par la crise sanitaire, comme celle du foie gras et d'autres produits gastronomiques festifs. Mais les viticulteurs champenois espèrent encore sauver l'année si la deuxième vague de l'épidémie n'interdit pas les réunions des fêtes de fin d'année.

L'un est acide, l'autre est amer: ces deux-là ont longtemps entretenu des liaisons dangereuses, mais à la faveur d'une "palette aromatique" élargie, le champagne se marie désormais au chocolat dans une rencontre gustative osée, s'invitant au dessert dans certains grands restaurants.

"En bio, on prend les risques et on les assume": des vignerons français ont tourné le dos aux produits phytosanitaires, désireux d'élaborer des champagnes bio, davantage révélateurs de la typicité du terroir.

Les vendanges en Champagne, dans le nord-est de la France, touchent à leur fin, concluant une récolte 2017 au rendement moins élevé qu'escompté en raison de "nombreux orages" et de "grêle", qui ont endommagé les raisins juste avant la cueillette, a-t-on appris vendredi.

Pierre Val, caviste (Rubis) de son état et poète à ses heures, nous fait partager ses pépites oenologiques et son sens du verbe à la faveur d'une sélection spécial Saint Valentin. Dix vins qui vous mettront des petits coeurs dans les yeux et dans le gosier, à partir de 6,90 euros.

Faire vieillir et évoluer le champagne est un art qui procède par étapes, comme autant de moments de perfection, quand on se nomme Dom Pérignon. La maison champenoise invite les amateurs à pénétrer l'univers de ces Plénitudes, moments parfaits dans la maturation de ces cuvées millésimées.

A l'occasion de l'ouverture exceptionnelle de sa Maison des Plénitudes, la prestigieuse maison de champagne Dom Pérignon offre aux lecteurs de Weekend.be, 6 coffrets de champagne, d'une valeur de 160 euros chacun.

La Belgique figure au 5e rang mondial des pays importateurs de champagne avec 9.200.000 bouteilles officiellement expédiées vers le Royaume. Parmi celles-ci, 90,8% sont du brut non millésimé, suivi du rosé (3,7%) et du non millésimé (1,1%), indique mardi le Bureau du Champagne Benelux.

Face au changement climatique qui pourrait dénaturer le champagne et faire progresser les maladies de la vigne, les viticulteurs de la région française le produisant se lancent dans un programme de création de nouveaux cépages plus résistants tout en conservant la typicité du roi des vins.