Tout sur Christine Mattheeuws

En ces temps de pandémie, Le Vif Weekend s'est penché sur la fashion sphère noir-jaune-rouge au travers d'une grande enquête. Les chiffres, commentés par des experts, dressent un panorama très instructif.

Alors que la permission de réouverture des commerces horeca a été confirmée cette semaine, un établissement de restauration sur cinq gardera portes closes, lundi, selon une enquête du Syndicat neutre pour indépendants (SNI) menée auprès de 1.800 établissements, relate dimanche De Zondag.

En l'espace de cinq ans, le nombre de bouchers et de charcutiers en Belgique a diminué de 7,3 %. Dans dix ans, il s'agira même d'une réduction de 20 %, selon une analyse effectuée samedi par le Syndicat neutre pour indépendants (SNI), sur la base des chiffres de Statbel.

Selon le SPF Économie, il reste en Belgique 630 cordonniers traditionnels (chiffres 2017), contre 805 il y a 10 ans, soit une baisse de 22%. Le métier est en voie de disparition et le Syndicat Neutre pour Indépendants (SNI) s'en inquiète.

Un Belge sur deux a par ailleurs déclaré à la fédération du commerce et des services (Comeos) vouloir faire du shopping vendredi, à l'occasion de cette journée d'actions commerciales dont la tradition trouve ses racines dans les années '60 outre-Atlantique. Mais six commerçants sur dix ne participeront pas au "Black Friday" cette année, selon les chiffres du syndicat neutre pour indépendants (SNI).

Le chiffre d'affaires lié aux soldes d'hiver en Wallonie et à Bruxelles a baissé de 4% cette année mais a progressé de 1,5% en Flandre, annonce lundi le Syndicat Neutre pour indépendants (SNI). "C'est la première fois que l'écart entre la Flandre d'un côté et Bruxelles et la Wallonie de l'autre est aussi grand (...) Après un automne 2017 assez maussade, les soldes n'ont malheureusement pas pu inverser la tendance".