Tout sur collectif

À la veille d'un Comité de concertation où le sort de l'horeca ne se présente toujours pas sous les meilleurs auspices, nous avons voulu recueillir la parole de Cedric Jamar, du collectif Resto Bar Bruxelles. Formateur pour les professionnels du service dans la bière, guide auprès de quelques brasseries, et dégustateur, mais aussi psychothérapeute, l'homme est depuis quelques mois sécrétaire, médiateur et coordinateur du collectif. Il nous dresse un état des lieux de l'horeca, ses espoirs, ses craintes, après quatre nouveaux mois et demi de fermeture, et grosso modo une année d'inactivité. Un secteur qui s'estime mal-aimé et malmené par le gouvernement, et qu'il s'agit de refonder à court, moyen et long termes.

Vous organisez une fête et avez besoin d'un barnum, de chaises en nombre et d'un château gonflable ? Vous faites de la peinture mais devez auparavant jouer de la décolleuse thermique ? Vous rêvez de manger une raclette ce week-end, mais n'avez aucunement envie d'investir dans un objet encombrant qui ne servira que deux fois l'an ? Ces trois initiatives qui remettent l'homme au coeur de la communauté, sont faites pour vous.