Tout sur Edouard Vermeulen

Partout on opère un retour à la nature, y compris sur les catwalks. Cette saison, les créateurs tissent à qui mieux mieux la paille, le jonc et le raphia. Cette tendance éco épouse aussi le revival des techniques artisanales séculaires. Une épure de slow fashion.

Le secteur du vêtement défend fièrement nos couleurs, par-delà les frontières. Nos créateurs font partie de la crème mondiale et notre savoir-faire est rarement égalé. Pour toutes ces raisons, et bien d'autres, il faut plus que jamais acheter belge. Et aider à la relance d'un pan entier de notre économie.

Loin de la consommation standardisée, certaines enseignes proposent des produits personnalisés à l'envi. Faits pour durer, ils séduisent par leur grande qualité et leur cachet atypique. Notre sélection " made in Belgium ".

Leurs noms sont inconnus au bataillon, ou presque. Pourtant, qu'ils soient architecte, styliste ou cuisinier, ces professionnels oeuvrent aux côtés de personnalités publiques. Ils n'ignorent rien de leurs secrets de fabrication, ont été de tous leurs exploits, de tous leurs coups durs aussi... Mais n'envisagent pas une seconde de se retrouver sous les feux de la rampe. Pas forcément par timidité, mais parce qu'il préfèrent apporter anonymement leur contribution à un projet auquel ils croient. A contrario de ces époux qui ont pris le parti de travailler ensemble - monsieur occupant plus régulièrement le devant de la scène, avouons-le - ces unions-ci sont bien souvent le fruit du hasard et d'une passion partagée. C'est le moment de jeter (enfin) quelques fleurs à ces experts en discrétion.

Manneken-Pis est habillé ce lundi 2 octobre de cinq costumes haute couture réalisés par de célèbres créateurs comme Jean-Paul Gaultier et Edouard Vermeulen. Ce défilé auquel participe la mascotte de Bruxelles concorde avec la Fashion Week de Paris. Il est organisé dans le cadre de la campagne fédérale de promotion "Belgique, autrement phénoménale".

Le Roi vient de signer les nouvelles faveurs nobiliaires et distinctions honorifiques qui seront accordées à l'occasion de la fête nationale, ont annoncé mercredi les Affaires étrangères. Parmi les personnalités décorées, les couturiers belges Dries Van Noten et Edouard Vermeulen se voient attribuer le titre personnel de baron. L'ex-présidente de la Fédération belge des entreprises (FEB) Michèle Sioen fait également son entrée officielle au sein de la noblesse belge.

C'est un projet qui lui tenait à coeur depuis longtemps. Edouard Vermeulen, de la maison Natan, offre la possibilité à quatre jeunes créateurs belges d'exposer leur travail dans l'une de ses boutiques.

En visite officielle au Japon en compagnie du roi Philippe, la souveraine belge profite de l'occasion pour mettre les créateurs belges à l'honneur, tout en veillant à respecter les traditions japonaises. Alternant les ensembles plutôt sobres et les robes de soirée glamour, la reine a choisi des créations signées Esmeralda Ammoun, Edouard Vermeulen, Ann Demeulemeester, Bernard Depoorter, etc.

Le roi Philippe et la reine Mathilde sont arrivés lundi à Tokyo à l'occasion d'une visite d'État pour célébrer les 150 ans de relations diplomatiques entre le Japon et la Belgique. À cette occasion, Edouard Vermeulen, le créateur de la maison Natan, explique à la VRT que la souveraine belge a dû s'adapter aux traditions du pays du Soleil-Levant.