Tout sur eshop

Boutiques fermées, voyages stoppés: la pandémie force les marques de luxe à mettre les bouchées doubles sur les ventes et services en ligne, un virage stratégique vital mais périlleux pour toucher un maximum de clients sans diluer l'exclusivité propre au secteur.

En 2018, 67% de la population belge fait des achats en ligne. Il s'agit d'une progression par rapport aux années précédentes, où la part de consommateurs effectuant des achats sur internet était stable (à 64%), indique jeudi Comeos, la fédération des services et du commerce, dans son enquête annuelle E-Commerce 2018.

Elles s'appellent Alexa Fairchild, The Corner Shop, Story to Line ou Yarns. De nouvelles griffes et boutiques en ligne, qui sont belges et ne vendent que sur Internet. Une stratégie riche de promesses, mais qui n'est pas toujours aussi simple qu'il y paraît...

Le grand Karl uniquement disponible sur la toile, une compil de créateurs belges, des accessoires au charme désuet, un repaire spécial têtes blondes... Tour d'horizon des coups de coeur de la rédaction en matière d'e-commerce.