Tout sur fromage

Pendant le confinement, certaines vaches ont bien ri, d'autres ont pleuré: la crise du coronavirus a propulsé la consommation des fromages industriels pré-emballés, et sévèrement fragilisé les fromages de terroir, qui ont décidé de faire front commun pour "sauver la gastronomie" française et européenne.

Un peu partout en Europe, premier bastion laitier mondial, la situation se reproduit à l'identique. Le vieux continent "croule sous trop de lait, et les cours s'effondrent", résume pour l'AFP le belge Erwin Schöpges, qui préside le European milk board, regroupant les producteurs de 16 pays.

Etienne Boissy, Meilleur Ouvrier de France (MOF) fromager en 2004, a ouvert il y a peu, avec son épouse belge, une fromagerie haut de gamme à Bruxelles. Considéré comme la crème de la crème des métiers de bouche en France, le titre de MOF force le respect des pairs.

Connu sous le nom de " Jacques le fromager ", Jacques Defrenne arpente les marchés bruxellois depuis 2007 et s'est fait une spécialité de produits fermiers au lait cru dénichés aux quatre coins du pays. Bonne nouvelle: il possède désormais une boutique.

Après l'ouverture du premier chai urbain il y a quelques semaines en plein dans la capitale, c'est au tour de la première laiterie urbaine d'ouvrir ses portes, à quelques encablures de la Grand-Place.

Le fromage frais artisanal Fines Herbes, de la Coopérative Marguerite Happy Cow, créée en 2017 sur le plateau de Herve, a été désigné fromage de l'année par le Jury de spécialistes de l'Agence wallonne pour la Promotion d'une agriculture de qualité (Apaq-W). Les lauréats ont reçu mercredi leur prix des mains de René Collin, ministre wallon de l'Agriculture en affaires courantes.