Tout sur Karl Lagerfeld

Tout passe, tout lasse, sauf Paris, et la Ville lumière entend mériter plus que jamais son titre de capitale de la mode cet automne. La preuve par trois, avec ces événements qui donnent envie de filer dans le premier Thalys.

Il avait l'art de tout karlifier et ça l'amusait. Le directeur artistique de la maison Chanel dessinait comme il parlait. C'est dire si c'était syncopé. En 2012, entre deux essayages, nous avions conversé avec Karl Lagerfeld. De profil.

De Karl Lagerfeld, on connaît les lunettes noires, les cheveux poudrés de blanc et les sorties au vitriol. En vrai, il était bien plus grand. Et plus corrosif encore. Anne-Françoise Moyson l'avait rencontré. Nous republions cette interview exclusive du directeur artistique de Chanel, entre autres, parue dans le Black Mode du Vif Weekend, du 24 février 2012. Voici le off.

Sous les rafales de vent, la traditionnelle gabardine de coton se gonfle, gagne en légèreté et se laisse bousculer. Un classique revu et décomplexé.

Le défilé Cruise 18 de Chanel avait tout pour faire parler de lui : un paquebot géant amarré dans le Grand Palais, 86 silhouettes d'une insouciance rafraîchissante et un salut final de Karl Lagerfeld en duo avec Virginie Viard, la très discrète directrice du studio de création de la maison. De là à imaginer que Capitaine Karl va prendre le large...

Face à un public toujours plus sensible au bien-être animal, les grands noms de la mode, de Gucci à Versace, sont de plus en plus nombreux à abandonner la vraie fourrure, au grand dam de la filière qui dénonce des "opérations marketing".