Tout sur Kenya

Sa mouche promptement fixée à la ligne, John Ngaii Moses enjambe les rochers, pose ses pieds dans l'eau puis fait onduler sa canne à pêche au-dessus des eaux cristallines de la rivière Mathioya, qui descend du massif des Aberdare, dans le centre du Kenya.

Audacieuse dans ses choix de films et très impliquée dans la protection de l'environnement, l'actrice américaine est aussi le visage du parfum mythique de Givenchy, L'Interdit, aujourd'hui revisité.

Souriante devant les caméras, à l'ombre des pyramides, la Première Dame américaine Melania Trump a bouclé samedi en Egypte sa tournée africaine marquée par des séances photos avec des éléphanteaux ou des écoliers, loin du tumulte politique qui agite Washington.

L'Afrique séduit seulement 5% des touristes du monde entier malgré les pyramides, les chutes Victoria, les safaris ou ses plages désertes. Pour utiliser au mieux son potentiel, elle doit miser sur l'écotourisme et se stabiliser politiquement, estiment les experts.

Sisley collabore cette année encore avec l'association humanitaire belge Kisany. La marque de cosmétiques offrira à ses clientes des trousses en lin brodées de bleu jusqu'au 3 juin prochain.

On s'attendrait à ce que les pays les plus prospères du monde occidental soient les plus enclins à aider les autres. Pourtant, rien n'est moins vrai: la Birmanie, l'Indonésie et le Kenya caracolent en tête du World Giving Index, composé par la Charities Aid Foundation.

Elle est la première scientifique à avoir vécu seule parmi les chimpanzés, en pleine forêt, mais elle est aussi bien plus que cela. La primatologue et écologiste britannique était récemment en Belgique pour présenter Jane, un documentaire sur sa vie à Gombe, en salle le 7 février prochain. Rencontre sous le signe de l'optimisme.

"J'en ai le coeur brisé", soupire Dedan Ngatia, biologiste étudiant les lycaons sur le plateau de Laikipia, au coeur de la vallée du Rift dans le centre du Kenya. "Je les suis tous les jours depuis un an et maintenant les lycaons sont tous morts".

Tranquillement assis près d'un pont métallique étroit et branlant sur les hauts plateaux de Laikipia, dans le centre du Kenya, deux gardiens de troupeau racontent pourquoi ils n'hésitent pas à braver la loi et à envahir des terres privées pour y faire paître leur bétail.

Loin des parcs ultrafréquentés où la densité d'animaux rivalise avec celle des jeeps, cap sur trois réserves peu touristiques.